Bangkok brûle-t-il? | Vu d′Allemagne | DW | 20.05.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Bangkok brûle-t-il?

A la Une des journaux: les violences en Thaïlande et le discours de la chancelière allemande devant les députés. Angela Merkel a tenté de défendre la participation de l'Allemagne au plan européen de soutien à l'Euro.

default

Au lendemain de la capitulation des chemises rouges, la Frankfurter Allgemeine Zeitung s'interroge. Le gouvernement thaïlandais et ceux qui le soutiennent peuvent-ils réellement se réjouir de cette victoire? Depuis le début des manifestations, il était clair que, dès que les forces de sécurité seraient prête à faire couler du sang, elles remporteraient la bataille. L'assaut des militaires n'a pas été aussi brutal que l'on pouvait le craindre, estime le journal. Mais le seul fait que les autorités aient interdit à la télévision thaïlandaise de diffuser des reportages sur ces événements augure du pire. Pour le journal, l'intervention de l'armée est avant tout le symbole du désarroi du gouvernement qui n'a pas réussi à proposer une perspective politique à l'oppposition. Une perspective qui aurait rendu cette dernière ouverte au compromis.

Unruhe und Gewalt in Thailand

Selon des services de santé, au moins sept personnes ont été tuées dans les affrontements entre les "chemises rouges" et l'armée

La Tageszeitung se penche sur le manque de réactions de la communauté internationale qui a tendance à considérer la Thaïlande comme le pays du sourire où il fait bon partir en vacances. Les chemises rouges ont tenu deux mois sans le moindre soutien international. Lorsque l'armée a tiré sur les manifestants, l'organisation pour la défense des droits de l'Homme Human Rights Watch a été la seule à s'en offusquer. Les gouvernements occidentaux n'ont, eux, pas bougé.

Die Welt commente pour sa part le discours aux accents dramatiques tenu par Angela Merkel devant la chambre basse du Parlement allemand. Pour le journal, on peut comprendre que la chancelière motive ses troupes en leur rappelant la gravité de la situation. Il n'est pas sûr en revanche qu'elle arrive à calmer les esprits avec des phrases comme: "si l'Euro échoue, l'Europe échoue". La preuve: les marchés financiers ont réagi avec le plus grand scpeticisme à ses propos.

Regierungserklärung Bundestag Berlin Merkel

Angela Merkel lors de son discours mercredi devant le Bundestag

Angela Merkel est une superwoman, ironise la Frankfurter Rundschau. Elle sait sauver l'euro, elle sait venger les petits contribuables, elle sait apprivoiser un gouvernement indocile et des investisseurs enragés, Mais le quotidien se demande si elle y croit vraiment. N'oublions pas qu'Angie, comme on la surnomme, connait actuellement le pire moment de sa carrière de chancelière. Et si avant déjà, elle ne savait pas très bien où elle allait, désormais, elle a l'air complètement perdue.

Auteur: Konstanze von Kotze / Edition: Sandrine Blanchard

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !