1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Ban Ki-moon en Allemagne

Suite de la visite en Allemagne du secrétaire général des Nations unies. Ban Ki-moon a fait vendredi matin une courte étape à Bonn, qui abrite 18 organisations onusiennes.

default

Ban Ki-moon et Angela Merkel

La visite en Allemagne de Ban Ki-moon est avant tout consacrée aux questions de sécurité. A Berlin, Ban Ki-moon a rencontré la chancelière Angela Merkel et le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank Walter Steinmeier. Après son entretien avec Ban Ki-moon, la chancelière a souligné que l'Allemagne doit prendre ses responsabilités à l'échelon international face aux crises qui menacent la stabilité et la paix.

Berlin PK Ban Ki-moon und Angela Merkel am 30.01.14

Conférence de presse commune à Berlin

En l'occurrence, "prendre ses responsabilités" ne signifie pas "s'engager davantage sur le plan militaire", mais "jouer de son influence politique". Et Angela Merkel a nommé des exemples comme les négociations sur le dossier nucléaire iranien auxquelles l'Allemagne participe, la conférence de Genève 2 sur la Syrie, mais aussi la mission d'instructeurs militaires allemands au Mali. Mais la chancelière a souligné que l'on ne pouvait pas résoudre militairement les conflits. Alors que ces dernières semaines, la chancelière avait répété que l'Allemagne ne comptait pas envoyer de troupes de combat en Centrafrique, elle n'a toujours pas révélé si la Bundeswehr participera à la mission de l'UE en République centrafricaine.

C'est peut- être pourquoi Ban Ki-moon a d'emblée appelé l'Allemagne à s'engager davantage dans le monde et notamment en Centrafrique. De son côté, le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank Walter Steinmeier a tenu à souligner que l'Allemagne reste engagée pour aider à résoudre les crises internationales :

« Notre engagement au sein des Nations unies et pour les Nations unies, cela est et reste un point essentiel de la politique étrangère allemande. C'est pourquoi nous devons débattre honnêtement du rôle de notre pays dans le monde.»

Ban Ki Moon und Frank-Walter Steinmeier

Ban Ki Moon et Frank-Walter Steinmeier

Frank Walter Steinmeier a admis soutenir une politique plutôt réservée sur le plan militaire. Le ministre a déclaré davantage miser sur la diplomatie et l''aide au développement. Toutefois, il a ajouté que cela ne veut pas dire que Berlin refuse par principe un éventuel soutien militaire. La preuve en est qu'actuellement 6000 soldats allemands sont en mission à l'étranger.

Après son passage à Bonn, Ban Ki-moon se rendra à Munich pour la 50e conférence sur la sécurité. L'un des points à l'ordre du jour ce week-end dans la capitale bavaroise, sera justement de discuter d'un rôle militaire accru de la République fédérale d'Allemagne dans le monde.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !