1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Bain de foule de Westerwelle à Kiev

Le chef de la diplomatie allemande Guido Westerwelle est en visite en Ukraine à l'occasion de la rencontre des ministres des Affaires étrangères de l'OSCE, l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe.

Guido Westerwelle et Vitali Klitschko lors d'une manifestation

Guido Westerwelle et Vitali Klitschko au milieu des manifestants sur la place « Maidan »

C'est pour le sommet de l'OSCE que le chef de la diplomatie allemande Guido Westerwelle s'est rendu à Kiev. Mais les manifestations répétées ces derniers jours des partisans de l'opposition pro européenne ont quelque peu changé le caractère de cette visite dans la capitale ukrainienne.

A Kiev, mercredi soir, Guido Westerwelle a rencontré à huis clos deux dirigeants de l'opposition, Vitali Klitschko, chef de l'UDAR (Alliance Ukrainienne pour des Réformes Démocratiques) et Arsenij Iazeniouk, chef du Conseil politique du parti « Patrie ». A l'issue de cet entretien de 45 minutes, le ministre allemand a souligné devant les nombreux journalistes ukrainiens, russes et occidentaux que l'Europe gardait la porte ouverte pour l'Ukraine. A la question d'un journaliste voulant savoir jusqu'où va la sympathie de Guido Westerwelle pour les opposants et leurs objectifs pro-européens, le ministre a souligné ne pas vouloir s'immiscer dans les affaires intérieures du pays :

Guido Westerwelle a rencontré deux dirigeants de l'opposition : Vitali Klitschko et Arsenij Iazeniouk

Guido Westerwelle a rencontré deux dirigeants de l'opposition : Vitali Klitschko et Arsenij Iazeniouk

« Nous ne sommes pas ici pour soutenir un parti, mais nous soutenons les valeurs européennes. Et quand nous nous engageons pour ces valeurs européennes, il est naturellement agréable de savoir qu'une grande majorité des Ukrainiens partagent ces valeurs, veulent les partager et souhaitent suivre la voie qui mène à l'Europe. Chaque Européen convaincu ne peut que s'en réjouir. »

L'Europe n'est pas indifférente au destin de l'Ukraine. « Nous voulons voir l'Ukraine à bord du navire européen et l'offre d'association et de libre échange reste sur la table, » a souligné le ministre. De leur côté, les dirigeants de l'opposition Vitali Klitschko et Arsenij Iazeniouk ont exprimé leur réconfort d'entendre ces paroles du chef de la diplomatie allemande. Ils ont aussi réaffirmé leur profond désaccord avec la décision du président Victor Ianoukovitch, il y a une dizaine de jours, de ne pas signer l'accord d'association avec l'Union européenne, accord prévu de longue date.

Guido Westerwelle a brièvement salué le Pemier ministre Azarov

Guido Westerwelle a brièvement salué le Pemier ministre Azarov

Ensuite, accompagné par les deux opposants, le chef de la diplomatie allemande s'est rendu sur la place « Maidan » dans le centre de Kiev pour se rendre compte de l'ampleur du mouvement pro européen. Guido Westerwelle a déclaré être impressionné par l'enthousiasme et la détermination des dizaines de milliers de partisans qui malgré le froid manifestent leur volonté d'un rapprochement de l'Ukraine avec l'Union européenne. Les opposants exigent maintenant la démission du gouvernement pro-russe et l'organisation d'élections parlementaires et législatives anticipées.

Il était prévu que le ministre allemand rencontre le Premier ministre ukrainien Mykola Azarov, mais après avoir appris que le diplomate allemand avait rencontré les leaders de l'opposition et les manifestants sur la place « Maidan », et parlé de « porte ouverte » pour l'Ukraine, Mykola Azarov, lui a maintenu la porte de son bureau fermée ! Ce n'est que ce matin matin, avant l'ouverture de la réunion ministérielle de l'OSCE , que les deux ministres se sont brièvement salués. Dès l'ouverture du sommet, les représentants des Etats-Unis et de l'Union européenne ont exprimé leur ferme soutien à l'opposition ukrainienne.

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.de ou laissez un message sur notre répondeur : +49-228-429 16 4948 !

Réagissez à l'actualité par SMS !