1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Bahreïn commémore le soulèvement de la population

Au Bahreïn, c'est ce jeudi que l'opposition commémore le soulèvement de la population contre la monarchie sunnite, il y a deux ans. A cet effet, plusieurs formations d'opposition appellent à manifester.

La principale formation de l'opposition chiite, El-Wefaq, organise quotidiennement et ce depuis plus d'une semaine des protestations dans le calme. Demain vendredi, jour de mobilisation sociale et de grande prière, le parti appelle à nouveau les populations à protester.

Outre El-Wefaq, le collectif du 14-Février, un groupe de radicaux, mobilise les manifestants via les réseaux sociaux tels twitter et facebook. Des rassemblements ont lieu dans différents villages de ce petit émirat du golfe Persique.

Ausschreitungen in Bahrein

Manifestations dans les rues de Manama.

Ce jeudi matin, un manifestant est mort suite à une blessure par balle dans des affrontements avec la police anti-émeute.

Les manifestants revendiquent des droits pour la majorité chiite. Cette majorité dit être discriminée par la dynastie minoritaire sunnite. Par exemple, elle ne fait pas partie de l'armée ni de l'élite intellectuelle en vue.

Pour débloquer la situation, depuis dimanche dernier, le gouvernement a entamé de nouveaux pourparlers avec l'opposition. En 2011, le processus de dialogue avait échoué. L'opposition s'estimait « marginalisée et sous-représentée ». Le parti El-Wefaq dit ne pas remettre en cause le règne de la dynastie sunnite des Khalifa. Il affirme simplement vouloir « l'instauration d'une monarchie constitutionnelle, un gouvernement issu d'élections et une réforme judiciaire. »

Pour rappel, il y a deux ans, les manifestants avaient occupé pendant deux mois le rond point Perle à Manama, la capitale du pays. Mais l'armée avait fini par les déloger. Aujourd'hui, les forces de l'ordre ont barricadé la zone autour du rond point, empêchant les manifestants de s'y rendre. Ces derniers ont cependant bloqué plusieurs rues dans le pays.

Proteste in Bahrein

El- Wefaq mobilise des manifestants à Manama le 11 mai 2012.

Depuis deux ans que durent les troubles, près d'une centaine de personnes sont mortes, tuées lors des différents affrontements avec les forces de l'ordre. Depuis le début des manifestations en 2010, le gouvernement a mis en place une commission indépendante chargée d'étudier les faits de violences. Le rapport de cette commission publié fin 2011, fait cas de l'usage excessif de la force contre des manifestants pacifiques, pour la plupart.

Et même si gouvernement affirme qu'il a mis en œuvre les recommandations de cette commission appelant à la fin des violences contre la population, l'opposition, elle affirme, que la situation ne s'est pas améliorée.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !