Bachelor et master pour tous | Allemagne | DW | 07.12.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Bachelor et master pour tous

Plus courtes, plus denses, plus structurées. Les études menant au bachelor et au master, diplômes internationalement reconnus, ont les défauts de leurs qualités. En Allemagne, elles remplacent « Diplom » et « Magister ».

default

L’université de Bonn est elle aussi passée au système LMD

L’Allemagne fait partie de la cinquantaine de pays européens signataires du processus de Bologne, visant à la mise en place d’un espace européen de l'enseignement supérieur.

De l’université à l’emploi en un pas ?

L’introduction du système LMD (licence ou bachelor, master, doctorat) vise à améliorer l’insertion sur le marché de l’emploi après des études courtes. En effet, au terme du premier cycle de trois ans, les étudiants seront désormais titulaires d’un diplôme de bachelor (licence).

En outre, le système LMD, en facilitant la reconnaissance des diplômes d’une université à l’autre, a pour but d’encourager la mobilité à l’échelle nationale et internationale.

Adieu, Diplom et Magister

Ausbildung zu Zahnmedizinern

Les études de médecine sont toujours sanctionnées par le Staatsexam, un examen final d’Etat

Avec le passage au système LMD, les diplômes allemands traditionnels disparaissent peu à peu : le « Diplom » pour les filières techniques et scientifiques et le « Magister » pour les sciences humaines et sociales. Cependant, pour certains corps de métier (enseignants, juristes, médecins…), le « Staatsexam », examen d’Etat final, reste pour le moment la règle.

Le nouveau système ne modifie pas les conditions d’obtention du doctorat, lié à une seule université et requérant un excellente note de master.

Les histoires les plus courtes…

Le système LMD devrait considérablement réduire la durée moyenne des études en Allemagne. Au lieu des huit ou neuf ans que nécessitaient le Diplom ou le Magister, le bachelor s’obtient en trois ans. Le master, lui, exige deux ans d’études supplémentaires.

Unifest der Universität Bonn: Studierende werfen ihre Hüte in die Luft

Diplôme enfin en poche !

Les examens ont lieu à la fin de chaque semestre et permettent aux étudiants de collecter des « credit points », nécessaires à l’obtention du diplôme convoité.

En Allemagne, plus 80 % des cursus mènent aujourd’hui à un bachelor ou un master.

De nombreuses formations créées

De nombreuses formations ont vu le jour en Allemagne avec l’introduction du système LMD. Un nombre croissant d’entre elles sont proposées en anglais.

A noter, les « Doppelabschlussstudiengänge», des formations débouchant sur un double diplôme. Financées par le DAAD (Office allemand d’échanges universitaires), elles se déroulent en partie dans une université allemande, en partie dans une université partenaire à l’étranger et sont particulièrement adaptées à certaines carrières internationales. La plupart de ces partenariats sont européens, mais un nombre croissant d’établissements partenaires sont situés dans le reste du monde.

C’est le cas du cursus «Joint Master of International Economic Law», un partenariat entre l’université Martin Luther de Halle et plusieurs universités chinoises.

Plus courtes, plus denses, plus structurées – tout bon ?

Le passage au système LMD suscite toujours de vives critiques en Allemagne. On lui reproche notamment d’être trop scolaire, trop touffu et de ne pas laisser aux étudiants le temps de travailler pour financer leurs études – alors justement que des frais d’inscription ont été introduits dans la majorité des universités. Par ailleurs, les places de master sont limitées, ce qui induit un processus de sélection après le bachelor. Enfin, si le cursus ne le prévoit pas, il est souvent très difficile de prendre un semestre pour partir étudier á l’étranger ou effectuer un stage pratique – comble de l’ironie !


Auteurs : Gaby Reucher / Anne Le Touzé
Edition : Anne Le Touzé