1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Aux Pays-Bas, une victoire "contre le populisme"

Le parti libéral du Premier ministre néerlandais Mark Rutte est arrivé en tête des élections législatives. Il devance trois partis ex-aequo dont le Parti pour la liberté du député (PVV) anti-islam Geert Wilders.

Niederlande Wahlen Mark Rutte in Den Haag (Reuters/Y. Herman)

Mark Rutte a été félicité par les dirigeants européens

C'est le soulagement dans beaucoup de pays européens : aux Pays-Bas, le député d'extrême droite Geert Wilders et sa formation n'ont pas gagné les législatives de mercredi. Le score du Parti pour la Liberté à ces élections devait servir de baromètre de la montée du populisme et de l'extrême-droite en Europe. Sur la base du dépouillement de 93% des suffrages, le parti libéral du Premier Ministre Mark Rutte est crédité de 21,2% des voix, une perte par rapport aux élections précédentes certes, mais le parti devance le PVV de Geert Wilders crédité de 13,1%. Les Chrétiens-démocrates occupent la troisième place avec 12,1%.

Célébrant sa victoire, le Premier ministre a assuré devant une salle bondée de La Haye qu'"après le Brexit et après les élections aux Etats-Unis, les Pays-Bas ont dit stop au populisme de mauvais aloi". Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a lui salué "un vote pour l'Europe, contre les extrémistes", alors que la chancelière allemande Angela Merkel, selon son porte-parole, s'est réjouie de "poursuivre une bonne collaboration en tant qu'amis, voisins, Européens". 

Participation massive

Deutschland Geert Wilders in Koblenz (picture-alliance/dpa/T. Frey)

Geert Wilders n'a pas réussi son pari

Perdant, Geert Wilders, se dit pourtant fier du score de son parti: "Je suis déterminé à poursuivre le combat. Nous sommes parmi les vainqueurs de cette élection. Mais j'aurais voulu qu'on soit plutôt le parti le plus fort à l'issue du scrutin. C'est dommage que nous n'ayions pas pu atteindre cet objectif. Nous allons devoir attendre jusqu'aux prochaines élections. Cependant, nous ne sommes pas un parti qui a perdu. Nous avons gagné quatre ou cinq sièges. C'est un résultat dont il faut être fier."

Geert Wilders a aussi félicité le Premier Ministre Mark Rutte pour sa victoire et n'a pas exclu de participer à une coalition pour diriger le pays. Monsieur Rutte s'est réjoui quant à lui, que les Pays-Bas aient dit, je cite, "stop au populisme de mauvais aloi", fin de citation.

 Le scrutin a été marqué par une participation massive: 81% des 12,9 millions d'électeurs se sont rendus aux urnes, selon l'Institut de sondage Ipsos.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !