1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Augustin Kabuya (UDPS): "Il n'y a pas de tractations entre Kabila et Félix Tshisekedi"

Le porte-parole de l'UDPS, principal parti d'opposition en RDC, dément que son leader, Félix Tshisekedi, soit en train de négocier le poste de chef du gouvernement avec le président Kabila.

Écouter l'audio 05:58

'L'entourage de Kabila tente de discréditer Félix Tshisekedi ' (A. Kabuya, porte-parole de l'UDPS)

En République Démocratique du Congo, certaines voix affirment que des tractations seraient en cours entre l’opposition et la majorité présidentielle à propos d’une éventuelle nomination de Felix Tshisekedi, le secrétaire général adjoint de l’UDPS, au poste de Premier ministre. Le porte-parole de l'UDPS dément. Ecoutez l'interview d'Augustin Kabuya au micro d'Eric Topona en cliquant sur la photo ci-dessus. Selon Augustin Kabuya, il n'est pas question que l'UDPS occupe le poste de Premier ministre sans qu'il y ait eu des élections. "Fatshi" alias Félix Tshisekedi avait déjà confirmé dans un tweet fin juillet qu'il "ne trahirait pas" les Congolais.

Selon l'accord politique signé en décembre 2016, le Premier ministre de transition doit être issu de la plateforme du "Rassemblement", qui était dirigée à l'époque par Etienne Tshisekedi,  dont le fils, Félix, a hérité de la direction après la mort de son père en février dernier.

Par ailleurs, toujours en RDC, les acteurs de la société civile tirent la sonnette d’alarme dans les localités de Kikonde et Kasadjala qui étaient jusqu'à mercredi soir entre les mains des Maï Maï qui ont quitté les lieux sans combat. Par contre, la localité de Kazimiya  en face de Kigoma toujours au Sud Kivu serait encore entre les mains de ces Maï Maï. Une information qui nous a été confirmée ce matin par Yves Rhamadani, activiste des droits de l’Homme dans la région.

Hier, des présumés assaillants de la secte politico religieuse Bundu Dia Kongo ont été présentés officiellement aux ministres de l’intérieur, de la défense  et de la communication par la police nationale congolaise. Selon le site d’information actualité.cd, parmi les 31 présumés assaillants figurent trois femmes.
 

Liens

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !