1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Audition télévisée dans l'affaire des visas

Première au parlement allemand, dans l’affaires de visas : l’audition de l’ancien secrétaire d’État des Affaires étrangères, Ludger Volmer, par la commission parlementaire a été retransmise en direct à la télévision. La commission est chargée de déterminer si le ministère était au courant des pratiques laxistes de certaines ambassades allemandes, notamment en Europe de l’Est, dans l’attribution de visas pour l’Allemagne. Un laxisme qui a encouragé les trafics humains.

Ludger Volmer a essuyé les plâtres de l'audition filmée

Ludger Volmer a essuyé les plâtres de l'audition filmée

La tageszeitung estime que les retransmissions d’auditions ne seront jamais des émissions pour le grand public. Elles peuvent tout au plus faciliter la tâche aux journalistes. Un point de vue souligné par la caricature publiée par la taz : deux hommes sont affalés sur un canapé devant la télévision. Le premier dit « Ludger Volmer en direct ? Qui veut voir Ludger Volmer en direct ? » et son compagnon de pop-corn renchérit : « On veut voir des nanas ! Des nanas ukrainiennes ! »

Die Welt

revient sur l’amnésie partielle qui frappe les anciens du ministère des Affaires étrangères lorsqu’il s’agit de donner des détails sur la politique des visas. Une amnésie qui met Joschka Fischer au pied du mur, car, lors de son audition lundi prochain, il devra répondre à toutes les questions laissées en suspens par ses collaborateurs, qui adoptent la tactique du « c’est pas moi » systématique.

La Frankfurter Allgemeine Zeitung évoque l’ « auto-disculpation de Volmer ». Si l’émission n’était pas palpitante, le discours bien préparé, et tenu sans notes, de Ludger Volmer l’était davantage, estime le journal. L’ancien secrétaire d’État a reconnu être à l’origine de la formule qui a fait couler tant d’encre : « Dans le doute, la liberté de voyager doit primer ». Mais la FAZ estime que sa déposition remet en cause le fonctionnement même du Ministère, qui n’a pas pris les précautions nécessaires avant de changer la réglementation sur l’attribution des visas.

La Süddeutsche Zeitung trouve pour sa part que le coup d’essai est une réussite. L’opposition attendait avec impatience l’audition de Ludger Volmer, afin de procéder à un démontage en règle de Joschka Fischer, écrit le quotidien de Munich, eh bien ils ont dû être déçus : l’ancien secrétaire d’État, bien préparé, avait la séance bien en main. Même si, conclut le journal, il a perdu en crédibilité en affirmant qu’il ne pouvait pas mesurer les répercussions de ses décisions au ministère sur les pratiques des ambassades, les représentants des groupes parlementaires de la coalition rouge-verte peuvent être rasserénés : l’audition Volmer est de bon augure pour celle de ce grand comédien politique qu’est Joschka Fischer.

  • Date 22.04.2005
  • Auteur Sandrine Blanchard
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9eA
  • Date 22.04.2005
  • Auteur Sandrine Blanchard
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9eA
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !