1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Au Niger, le président promet de respecter la constitution.

De nombreux chefs d'Etats africains ont modifié leurs constitutions pour se maintenir au pouvoir. Mais le président nigérien a assuré à son peuple qu'il ne fera pas comme ses homologues.

Écouter l'audio 02:57

'Ces chefs d'Etats continuent à tromper....' (Alfred Shango, politologue congolais)

Le président  nigérien Mahamadou Issouffou s'est voulu rassurant ce week-end. Il ne va pas modifier la constitution pour se maintenir au pouvoir au delà de 2021 au terme de ses deux mandats constitutionnels. S'il respecte sa parole, il serait le premier président du Niger à assurer l’alternance démocratique dans un continent où l’alternance politique apporte rarement de nouvelles têtes après les élections.

Certains de ses homologues africains qui ont même tenu de telles promesses ont dû par la suite sauter les verrous de la limitation du mandat présidentiel pour se pérenniser  au pouvoir.

Cliquez sur la photo pour écouter les explications de Fiacre Ndayiragije .
 

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !