1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Au moins 84 morts dans un attentat à Nice

84 personnes ont été tuées et 18 autres sont entre la vie et la mort après l'attentat terroriste commis à Nice jeudi soir, selon le ministère de l'Intérieur français. Les condamnations viennent du monde entier.

Écouter l'audio 00:43

"Je compatis et je demande aux autorités françaises de prendre toutes les dispositions possibles" (Une habitante d'Abidjan)

De nombreuses familles et des touristes profitaient des dernières heures de la soirée du 14 Juillet, fête nationale en France, quand le chauffeur d'un camion a lancé son véhicule sur la célèbre promenade des Anglais. L'Allemande Janine Konopka se promenait avec sa mère. Elle a échappé de peu au camion: "J'ai seulement pensé, mais d'où viennent ces cris? C'est allé très vite, l'affaire de quelques secondes. J'ai eu de la chance, j'ai réagi rapidement. D'un coup on a vu des gens qui couraient vers nous et le camion. J’ai poussé ma mère par terre, je me suis jetée au sol. Le camion m’a seulement effleuré, j’ai perdu une chaussure. Mais les gens qui se trouvaient derrière moi sont soit gravement blessés, soit morts. C’était horrible, vraiment horrible."

Identification du suspect en cours

Les habitants de Nice ont été invités par les autorités à rester chez eux ou à l'abri

Les habitants de Nice ont été invités par les autorités à rester chez eux ou à l'abri

Pour l'instant, l'identification du conducteur du camion est encore en cours. Des papiers d'identité retrouvés dans le véhicule sont ceux d'un Franco-tunisien de 31 ans, connus des services de police pour des faits de délinquance. Il n'était pas connu par les services de renseignement. La police recherche d'éventuels complices.

"Nous rattachons au terrorisme l’image de combattants cinglés de ceintures explosives, surtout depuis les attentats que nous avons connus à Paris, en novembre dernier, et à Bruxelles en mars", explique Michael Götschenberg, journaliste et expert en terrorisme. "Mais il y a plus d’un an, le groupe État islamique a appelé tous ceux qui ne peuvent pas participer au djihad en Syrie ou en Irak, à le faire dans leur pays, avec les moyens qui sont à leur disposition. L’objectif est de faire le plus de morts possibles. L’exemple de la voiture bélier a été donné par le porte-parole du groupe terroriste en personne. Un tel attentat peut donc très bien être rattaché à ce groupe."

La solidarité de l'Allemagne

La chancelière allemande Angela Merkel, actuellement en Mongolie, a exprimé vendredi sa solidarité avec la France: "L'Allemagne est aux côtés de la France dans la lutte contre le terrorisme. Les mots suffisent à peine pour dire ce qui nous unit à nos amis français. Nous sommes tous unis dans la stupeur après cette attaque meurtrière à Nice."
L'Allemagne est aux côtés de la France dans la lutte contre le terrorisme a assuré Angela Merkel

L'Allemagne est aux côtés de la France dans la lutte contre le terrorisme a assuré Angela Merkel

À Berlin, le ministre des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier a jugé qu'"une journée consacrée à la joie et à la fierté de la nation française" avait connu "une fin tragique" en référence au 14 Juillet, jour de la fête nationale en France. "Nos pensées et notre compassion sont avec les victimes, leurs proches et tout le peuple français". Dans une déclaration commune, le Conseil de sécurité de l'ONU a également "condamné avec la plus grande fermeté l'attaque terroriste barbare et lâche" de Nice.

Le président sénégalais Macky Sall s'est dit profondément attristé par "les attentats inqualifiables tuant lâchement autant de victimes innocentes". Vous pouvez aussi écouter les réactions recueillies par notre correspondant en Côte d'Ivoire.
État d'urgence prolongé
Le président français François Hollande doit présider ce matin un conseil de Défense à l'Elysée et il se rendra dans la journée à Nice avec le Premier ministre, Manuel Valls. Le chef de l'Etat a annoncé la prolongation de trois mois de l'état d'urgence, qui devait être levé le 26 juillet prochain.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !