1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Au Congo-Brazzaville, le droit à l’avortement n'existe pas

A Bruxelles, les représentants de près de 50 pays ont promis de débloquer quelque 181 millions d'euros en faveur des droits des femmes dans le monde. Une démarche appréciée par de nombreux médecins au Congo-Brazzaville.

Écouter l'audio 02:00

'Tu ne peux pas rester avec un enfant qui n'a même pas de père' (Sylvie, restauratrice à Brazzaville)

Conférence internationale en faveur du droit à l’avortement, à Bruxelles. Les représentants de près de 50 pays ont promis de débloquer quelque 181 millions d'euros en faveur des droits des femmes dans le monde. L’objectif de la rencontre était de compenser la baisse de financement des ONG suite à la politique anti-avortement du président américain Donald Trump. Au Congo-Brazzaville, les femmes pratiquent encore l’avortement dans la clandestinité, la loi interdisant la pratique dans le pays. Mais certains médecins estiment qu’il faut aider ces femmes qui ont bien des raisons pour évacuer leurs grossesses. Ces médecins pensent aujourd’hui que la loi devrait évoluer.

Cliquez sur l'image pour plus de détails avec notre correspondant Arsène Séverin, de Brazzaville.

 

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !