Au Burundi, la malnutrition touche sévèrement les nourrissons et les enfants | Afrique | DW | 19.01.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Au Burundi, la malnutrition touche sévèrement les nourrissons et les enfants

Dans certaines localités, plus d'un enfant sur deux présente des signes de malnutrition. Si les sanctions internationales frappent le pays depuis 2015, l'aide alimentaire n'est pas concernée et continue à être délivrée.

Dans la localité de Rweza, située dans les faubourgs de la capitale Bujumbura, dans le nord-est de Bujumbura, la malnutrition touche surtout les enfants de moins de cinq ans. Les cas d'enfants plus âgés et souffrant des mêmes carences sont plus rares.
Les maladies liées à la malnutrition frappent des familles précarisées qui n'ont pas les moyens financiers de se faire soigner.  "Les maladies dues à la malnutrition frappent surtout les enfants mais parfois aussi deux ou trois adultes. Les enfants sont plus touchés et il nous est difficile de les faire soigner. Les centres de soins sont trop éloignés. Si un enfant de cinq ans souffre, on le met sur le dos quand on n'a pas de quoi payer le bus. C'est un problème " explique Jeanne Nibizi dont plusieurs enfants souffrent de malnutrition. En cas d'urgence, les parents doivent parcourir au moins cinq kilomètres à pied pour arriver au centre de soins le plus proche. 

La malnutrition et ses conséquences s'expliquent par la dégradation de la situation financière des ménages. Ce qui empêche les familles de se procurer une alimentation équilibrée "les enfants perdent du poids, ils souffrent de malnutrition, du kwashiorkor (un syndrome de malnutrition, ndlr) à cause de la pauvreté qui sévit dans le pays ces dernières années. Les enfants mangent à peine une fois par jour au lieu de deux ou trois fois. Voilà les raisons et on n'a même pas de bienfaiteurs pour nous aider." se confie à la DW Diomède Mpawenimana.

 

Deux mille enfants mal nourris ont été recensés en 2017 dans cette localité par l'ONG locale, Cliniciens Sans Frontières. "Nous avons un grand nombre d'enfants souffrant de malnutrition au Burundi, 60% des enfants sont touchés. C’est une situation très alarmante. Et je profite de l’occasion pour lancer un appel à la communauté internationale et aux partenaires afin de nous appuyer. Avec 60% d'enfants mal nourris au Burundi, c'est une situation qui nécessite les efforts des uns et des autres " selon Albin Isaac Uwimana, natif de la localité de Rweza, qui affirme que la situation est préoccupante et requiert une intervention urgente.

Les familles frappées par la malnutrition ne reçoivent aucune aide du gouvernement et ceci en dépit de leurs demandes. Certaines ONG continuent de distribuer l'aide alimentaire internationale à la population mais celle-ci n'est pas suffisante pour combler les besoins des couches les plus nécessiteuses de la population.