1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Attentats en Iran : le scénario redouté

Les journaux allemands commentent largement les attentats de Téhéran. Des hommes armés et des kamikazes ont fait 17 morts dans des attaques revendiquées par l’Etat islamique. Une première en Iran.

« Pour l’Etat islamique, l’Iran est un ennemi prioritaire, bien plus encore que le palais saoudien, affirme la Süddeutsche Zeitung, notamment puisque « les gardiens de la révolution combattent en Syrie pour le compte de Bachar al Assad ».

La Frankfurter Rundschau note ainsi que « la vague de terreur des guerres en Irak et en Syrie ont fini par atteindre l’Iran ». Le quotidien rappelle que l’Iran chiite abrite une multiplicité de communautés. « La minorité sunnite a été négligée bien trop longtemps, une politique qui se retourne maintenant contre le pays ».

L’Etat protecteur des chiites est considéré par les terroristes comme l’un de leurs plus grands adversaires, dit la Frankfurter Allgemeine Zeitung. « Dans la logique erronée de l’Etat islamique, les chiites sont des apostats. Le groupe terroriste vise par beaucoup de ses attaques dans la région, que ce soit en Irak ou en Afghanistan, à alimenter la tension entre chiites et sunnites, pour se placer en défenseur de la cause sunnite ». Les attentats en Iran étaient « un scénario que les dirigeants iraniens redoutaient depuis longtemps ». C’est d’ailleurs « l’un des principaux arguments par lesquels Téhéran justifie ses actions militaires en Syrie : si nous ne combattons pas les terroristes en Syrie et en Irak, ils viendront chez nous. Voilà le message. »

Munich manque de mosquées

C’est à lire dans die tageszeitung. « Les musulmans ne savent plus ou se retrouver pour la prière du vendredi » dans le centre-ville de Munich. En plein ramadan, ça tombe mal. D’autant qu’au contraire, avec le nombre important de réfugiés arrivés dans la ville, le besoin de mosquées est encore plus grand.

Des lieux de prière ont dû fermer récemment pour des questions de normes sécuritaires, nous explique le journal. Le projet d’une grande mosquée pour le centre ville date d’il y a dix ans mais manque de financement.

De plus, « beaucoup de musulmans de Munich, préfèrent de toute façon les petites mosquées, où ils peuvent se retrouver en fonction de leurs origines, affirme die tageszeitung. Mais celles-ci se trouvent uniquement en périphérie de la ville. Les gens se plaignaient de sociétés parallèles qui vivent dans les arrière-cours. Mais ci ça continue comme ça, conclut le journal, nous aurons bientôt des mosquées de salon, auxquelles plus personnes n’aura accès. »

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !