1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Attentats de Boston : les États-Unis sous le choc

Consternation et indignation aux États-Unis et dans le monde après l’explosion de deux bombes pendant le marathon de Boston. Près de douze ans après le 11 septembre 2001, "le terrorisme est de retour", titre la presse.

Des centaines de milliers de spectateurs massés le long du parcours du marathon dans les rues du centre-ville encouragent les coureurs. Le temps est beau, l'atmosphère détendue, les deux tiers des 23.000 participants ont déjà passé la ligne d'arrivée lorsque, d'une seconde à l'autre, à 14h50 heure locale, une très grosse explosion fait tout basculer.

Le souffle de l'explosion a jeté par terre des dizaines de personnes. Tout de suite, c'est la panique, spectateurs comme coureurs partent dans tous les sens alors qu'une douzaine de secondes plus tard, à quelques centaines de mètres de là, une seconde explosion se produit. Un participant au marathon, Brian Walker, témoin de la scène, déclare un peu plus tard à la chaîne de télévision CNN : « Deux grosses explosions, d'énormes nuages de fumée et de poussière , des éclats de verre... et puis la panique. »

Des gens apportent les premier secours aux blessés. Rapidement, ambulances et médecins arrivent sur le lieu du drame. Les forces de sécurité entourent le périmètre et coupent les réseaux de téléphone mobile pour éviter l'éventuelle mise à feu à distance d'autres engins explosifs. Une bonne idée puisque peu après, les policiers découvrent plusieurs autres bombes non explosées (ajout le 17 avril : cette information sur l'existence de bombes non explosées a été démentie par le gouverneur du
Massachusetts après la publication de cet article
).

US-Präsident Barack Obama nach Anschlag in Boston

Le président Barack Obama lors de son allocution

Sécurité maximale

Trois heures après les explosions, le président Barack Obama s'adresse à la nation : « Vous pouvez être sûrs : nous trouverons qui a fait cela et pourquoi. Chaque individu responsable, chaque groupe responsable sentira tout le poids de la justice. »

Tous les services de sécurité intérieure américains sont mobilisés. Selon plusieurs experts, les engins explosifs relativement primitifs - faits de poudre à canon, de billes de roulement et d'autres pièces de métal - placés dans des poubelles laissent supposer qu'il pourrait s'agir d'un acte terroriste d'extrémistes américains plutôt que l'œuvre d'un réseau terroriste international. Pour le moment, on ignore toujours si les auteurs de ce crime sont des terroristes internationaux ou des extrémistes américains. Les attentats n'ont pas encore été revendiqués et aucun suspect n'a été arrêté.

Le spectre du 11 Septembre

Beaucoup de questions restent encore sans réponse, mais depuis lundi, le spectre du terrorisme tient à nouveau l'Amérique en haleine. Pour la première fois depuis le 11 septembre 2001, les Américains se sentent à nouveau vulnérables face à ce type de violences aveugles sur leur sol. Boston, mais aussi New York ou Washington D.C. ont immédiatement mis en place une surveillance renforcée dans les lieux publics, notamment dans les stations de métro, les gares et aéroports. Les attentats ont été vivement condamnés par l'ensemble de la communauté internationale.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !