Attentat de Stockholm : la piste islamiste | International | DW | 13.12.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Attentat de Stockholm : la piste islamiste

La piste du kamikaze islamiste se précise, deux jours après le double-attentat de Stockholm. L'auteur des menaces reçues juste avant la double explosion pourrait être l'homme retrouvé mort sur le site.

default

Le suspect est « identifié à 98% », selon les autorités suédoises. Le kamikaze serait Taymour Abdulwahab, né en 1981 dans un pays du Moyen-Orient. Le procureur général n’a pas dit lequel. Mais selon l’organisation américaine Site, qui traque les activistes islamistes sur le net, il s’agirait d’un Irakien qui avait quitté Bagdad en 1992 pour la Suède, puis était venu étudier en Grande-Bretagne en 2001.

Perquisition dans les milieux islamistes de Luton

La police britannique a mené une perquisition à Luton, au nord de Londres, où le terroriste présumé avait eu des démêlés pour extrémisme dans une mosquée. Rien de suspect n’y a été trouvé. Le procureur général Tomas Lindstrand a en tous cas souligné que le kamikaze avait eu des complices :

Explosion einer Autobombe in Stockholm Schweden

Deux personnes ont été blessées dans le double-attentat de samedi

« Pour le moment, mais tout cela peut vite changer au cours de l’enquête, nous pensons qu’il était seul lors des explosions. Mais l’expérience prouve que plusieurs personnes participent à l’élaboration d’un attentat. Et même si cet attentat a finalement échoué, il semblait très bien préparé. Nous partons donc du principe que le kamikaze a probablement bénéficié de l’aide de complices. »

Tomas Lindstrand a précisé par ailleurs dans une conférence de presse que le terroriste portait une ceinture d’explosifs et un sac à dos munis d’autres explosifs. Il avait sur lui un objet qui ressemble à une cocotte-minute. Bref, si tout avait explosé comme prévu, il y aurait eu un bain de sang. Mais le mécanisme a été actionné prématurément, tuant le kamikaze et blessant légèrement deux passants.

Un courriel annonçait des représailles

Juste avant les explosions les services suédois notamment avaient reçu un courriel qui annonçait des actions en représailles je cite « à la guerre contre l’islam » menée par la Suède, notamment en Afghanistan. Stockholm maintient environ 500 soldats en Afghanistan. Après les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, c’est l’Allemagne qui dispose du troisième contingent militaire le plus important au sein de la Force internationale en Afghanistan. Le chef de la diplomatie allemande, a vivement condamné l’attentat de Stockholm. Guido Westerwelle y voit la preuve qu’il faut poursuivre sans relâche la lutte anti-terroriste. Les mesures de sécurité sont renforcées en Allemagne, à la suite notamment d’indices sur des projets d’attentat fin novembre.

Auteur : Carine Debrabandère, dpa, afp
Edition : Marie-Ange Pioerron

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !