Attentat contre Habyarimana : Paul Kagame et ses proches disculpés | Afrique | DW | 11.01.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Attentat contre Habyarimana : Paul Kagame et ses proches disculpés

C'est un rebondissement dans l'enquête sur l'assassinat en avril 1994 du président Juvénal Habyarimana. Un nouveau rapport d'expertise publié par la justice française, disculpe le camp du président Paul Kagame.

default

Paul Kagame et ses proches sont disculpés

L'attentat perpétré en 1994 contre l'avion de Juvénal Habyarimana avait servi de déclencheur au génocide de plus de 800 millerwandais à majorité Tutsi. Et les avis sont partagés aprés  la présentation de ce nouveau rapport d'enquête. Les experts français qui se sont rendus ces derniers mois à Kigali, indiquent que les missiles qui ont abattu l'avion de Juvénal Habyarimana en 1994 avaient été tirés d'un camp militaire ( le camp de Kanombe), tenu par les forces régulières rwandaises, c'est-à-dire des forces dirigées par Juvénal Habyarimana lui-même. Jusque là, la justice française accusait l'entourage de l'actuel Président Paul Kagamé qui dirigeait à l'époque les rebelles du Front patriotique rwandais, d'avoir perpétré cet attentat. C'est donc avec soulagement que Kigali salue ce nouveau rapport d'enquête. Louise Mushikiwabo est la ministre rwandaise des Affaires étrangères :

« C'est un rapport qui vient nous aider en tant que Rwanda à replacer l'histoire de ce pays falsifée depuis 17 ans. C'est un rapport très proche d'un autre rapport commandité par le gouvernement rwandais. Donc pour nous, cela ne fait que renforcer ce que nous savions déjà ».  La ministre rwandaise des Affaires étrangères dit attendre maintenant un "non-lieu" pour les proches du président Kagame encore inculpés dans le cadre de cette affaire.

Un rapport incomplet

Pour l'opposition rwandaise, ce rapport est incomplet . L'ancien premier ministre Faustin Twagiramungu souhaite que la justice continue son enquête :

« Ce rapport est incomplet. Il faudrait que le juge continue son travail. Ce rapport n'explique pas tout notamment l'identitification de l'auteur de l'assassinat du président Habyarimana. Que le FPR puisse infiltrer tout le parcours du président y compris le camp de Kanombé, est une évidence. Mais, ce point est négligé et on abouti à la conclusion que ce sont les extrémistes Hutus les responsables de cet attentat ».

Juillet 1994, le Rwanda est en pleine guerre civile

Juillet 1994, le Rwanda est en pleine guerre civile

Et puis dans un communiqué rendu public ce mercredi, le Congrès national rwandais (CNR) dirigé par d'anciens compagnons de Paul kagamé et les Forces démocratiques unifiées de l'opposante Victoire Ingabire demandent une enquête internationale sur cet attentat qui a donc couté la vie à Juvenal Habyarimana et au président burundais Cyprien Ntaryamira.

Normalisation France-Rwanda

Kigali avait rompu en 2006  les relations diplomatiques avec Paris après l'émission de mandats d'arrêts français contre neuf proches de Paul Kagame. Une visite à Kigali du président français Nicolas Sarkozy en février 2010 avait initié un processus de réconciliation, entériné par la venue de Paul Kagame à Paris en septembre dernier. Le rapport des juges Marc Trévidic et Nathalie Roux contribuera certainement à renforcer l'axe Paris-kigali

Auteur : Georges Ibrahim Tounkara
Edition : Marie-Ange Pioerron

Audios et vidéos sur le sujet