1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Athènes: les Jeux du dopage?

A Athènes, la flamme olympique, après 16 jours, s'est éteinte pour quatre ans.... Elle se rallumera à Pékin en 2008. La Grèce, pays fondateur des Jeux Olympiques de l’Antiquité , s’est félicité d’avoir réussi à accueillir à nouveau les sportifs du monde, 108 ans après les premiers Jeux modernes. Le président du Comité international Olympique, Jacques Rogge, s’est félicité, lui, de l’efficacité du système de contrôle anti - dopages. Pourtant, les journaux allemands, eux, dressent un bilan plus négatif.

« Le souvenir des beaux Jeux réussis de Sydney était une hypothèque pesante pour Athènes, souligne la WESTDEUTSCHE ZEITUNG qui estime que les Grecs n’ont pas fait assez pour assurer des Jeux aussi brillants. Il ne reste à la Grèce qu’une réputation ternie et des coûts qui se chiffrent en milliards pour des Jeux Olympiques dont, en fin de compte, la commercialisation ne pourra financer qu’une petite partie, laissant un gros déficit dans les caisses de l ’Etat...

Bilan négatif aussi selon le quotidien HANDELSBLATT : « Les Jeux d’Athènes n’entreront dans l’histoire olympique tout au plus qu’à cause des scandales de dopage. Un constat douloureux après les éloges qui ont plu sur l’Australie après les Jeux de Sydney en 2000. Le combat mené contre le dopage à Athènes a pour conséquence que les Jeux Olympiques se sont vendus beaucoup moins bien qu`à Barcelone, Atlanta ou Sydney. Dans les derniers films publicitaires du Comité Olympique International , les héros (et hérauts) de la Paix tels que Nelson Mandela et Kofi Annan glorifient encore l ’ idée olympique d’un monde meilleur qui commence par le « fair play » dans le sport,... le plaisir de participer à une telle rencontre. Mais...-« Trop de fraudeurs gâchent le plaisir « titre la FRANKFURTER RUNDSCHAU, « Les Jeux de Sydney étaient une fête du sport- même si, après - coup, au vu d’indices et de témoignages, on réalise que la fraude y était déjà méthodique, et le dépistage des manipulations encore inefficace. Mais c’est Athènes qui restera ancrée dans les mémoires comme une fête de la fraude... »

« Ce n’est que lorsque l’on fait un grand nettoyage que l’on découvre toute la crasse » assure sur un ton plus optimiste le FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG qui met à l’honneur toute une série

d ’ »athlètes, sans paquets de muscles à l’origine douteuse, des athlètes sveltes, au pied léger, tels les Suédois Klüft, Olsson, ou Holm, les Américains Wariner ou Mack, la sauteuse à la perche russe Slesarenko, l’Ethiopien Bekele ou celui qui l’a battu, le grandiose Hicham El Guerrouj...Une liste non exhaustive d’athlètes qui profitent au sport, à l’idée olympique et aussi à l’esthétique...

Le quotidien SÜDDEUTSCHE ZEITUNG se penche sur un autre aspect de ces Jeux 2004, celui de la sécurité... »Plus de 70.000 soldats et policiers ont été déployés. Un double mur d’enceinte à été construit autour du Village Olympique. Toute la ville était survolée sans cesse par des avions de surveillance de l’OTAN. Les Jeux Olympiques d’Athènes 2004 auront été ceux qui ont requis les plus grands efforts jamais déployés, au moins sur le plan de la sécurité », estime le journal ...

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !