Assassinat d′un défenseur des droits de l′Homme en Russie | International | DW | 20.01.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Assassinat d'un défenseur des droits de l'Homme en Russie

En Russie, un célèbre défenseur des droits de l’Homme, Stanislav Markelov, a été assassiné hier à Moscou. Cet avocat défendait une famille tchétchène, dont la fille a été tuée par un militaire russe.

default

L'avocat et défenseur des droits de l'Homme Stanislav Markelov (ici en février 2005) a été assassiné lundi à Moscou.

C'est dans une rue en plein cœur de Moscou que Stanislav Markelov a été touché par plusieurs balles. Atteint à la tête, il est mort sur le coup. La journaliste qui l'accompagnait, Anastassia Babourova, grièvement blessée, a elle succombé quelques heures plus tard à l'hôpital. Elle travaillait pour Novaïa Gazeta, un quotidien qui a beaucoup dénoncé les exactions russes en Tchétchénie. L'avocat revenait d'une conférence lors de laquelle il avait dénoncé la libération anticipée de l'ancien colonel russe Iouri Boudanov. Celui-ci avait été condamné à dix ans de prison en 2003 pour avoir étranglé une jeune fille tchétchène, Elza Koungaïeva. Et Stanislav Markelov défendait justement la famille Koungaïev. Le porte-parole du Parquet russe, Vladimir Markin :


Russische Soldaten in Tschetschenien Panzer

Soldats russes dans la capitale tchétchène, Grozny en décembre 2002.

« La commission d'enquête étudie les différents mobiles de l'assassinat, y compris l'activité professionnelle de la victime. Les enquêteurs savent pour l'instant que le meurtrier présumé était masqué, il portait une cagoule avec des trous pour les yeux. »


Stanislav Markelov aurait peu auparavant reçu des menaces de mort. L'assassinat de l'avocat provoque la consternation des organisations de défense des droits de l'Homme. Sacha Koulaeva, responsable du bureau Europe de l'Est et Asie centrale de la Fédération Internationale des Droits de l'Homme :


« Nous sommes tous profondément choqués par l'assassinat de Stanislav Markelov, qui était quelqu'un d'extrêmement engagé et courageux et qui intervenait dans beaucoup d'affaires politiquement très sensibles. Il était du côté de beaucoup de militants des luttes écologistes, sociale. C'était quelqu'un qui ne refusait jamais de représenter les victimes et qui vraiment s'attaquait à l'un des plus grands problèmes en Russie : le problème de l'impunité. »


Buchmesse in Edinburgh - Anna Politkowskaja

La journaliste russe Anna Politkovskaïa (ici en août 2005) a été assassinée en octobre 2006.

Un peu plus de deux ans après le meurtre de la journaliste Anna Politkovskaïa, qui avait dénoncé les crimes russes en Tchétchénie, la situation ne s'est pas améliorée en Russie pour les défenseurs des droits de l'Homme et les journalistes, estime Sacha Koulaeva. Egalement menacés et souvent victimes d'attaques ou d'assassinat, les témoins et les avocats des procès sensibles, auxquels la justice n'offre aucune protection.


Quelques jours seulement avant l'assassinat de Stanislav Markelov, un témoin tchétchène, Oumar Israilov, a été assassiné à Vienne. Il devait témoigner dans un dossier porté devant la Cour Européenne des droits de l'Homme et qui impliquait directement le président tchétchène Ramzan Kadyrov pour acte d'enlèvements et de torture.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !