1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Arrêtez la casse!

A la Une des journaux aujourd'hui: la prime à la casse en Allemagne, l'accord trouvé entre les partis allemands concernant le traité européen de Lisbonne et la réforme de l'assurance santé aux Etats-Unis.

default

Depuis l'instauration de la prime à la casse par le gouvernement en janvier, la seule chose qui parle en faveur de cette mesure, écrit die Welt, c'est l'espoir qu'elle puisse compenser la chute vertigineuse des exportations et des investissements à cause de la crise. Or, sur ce point, on aurait tort de surestimer son effet. Le gouvernement a certes débloqué beaucoup d'argent mais la prime à la casse a été beaucoup moins efficace pour stabiliser la conjoncture que la baisse des prix du pétrole par exemple. Il faut cependant reconnaitre que cette subvention a eu le mérite d'agir rapidement sur l'économie allemande, en tout cas bien plus vite que toutes les autres mesures des deux plans de relance du gouvernement.

DEU_Europa_Auto_Abwrackpraemie_FRA112_435154107082009.jpg

Tout automobiliste qui acquiert un nouveau véhicule en échange de la destruction de l'ancien modèle, reçoit 2.500 euros

Autre sujet du jour, le rapprochement des différents partis politiques allemands concernant la loi d'accompagnement au Traité de Lisbonne. Une loi qui doit clarifier les pouvoirs du Parlement allemand au niveau européen. Sur scène, les conservateurs, les libéraux, les sociaux démocrates et les Verts ont beau se taper dessus, dans les coulisses les députés qui ne sont pas engagés dans la campagne électorale ont travaillé d'arrache-pied, note la Frankfurter Allgemeine Zeitung avec satisfaction. Cela permet de penser que la ratification du Traité de Lisbonne par la Cour constitutionnelle allemande pourra se faire avant la fin de la législature.

Verfassungsgericht stoppt Lissabon Vertrag

Outre l'Allemagne, l'Irlande, la Pologne et la République tchèque n'ont pas encore ratifié le traité de Lisbonne

La Süddeutsche Zeitung salue elle aussi la fin de l'épopée au sujet de ce traité. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, l'Union chrétienne sociale, alliée de la chancelière Angela Merkel, peut respirer: elle a enregistré une défaite. La CSU était en effet un des principaux freins à l'adoption du texte. Or, leurs exigences n'ont pratiquement pas été prises en compte dans l'accord trouvé hier sur les aménagements législatifs qui doivent ouvrir la voie à la ratification. C'est une bonne chose pour l'Union européenne, pour l'Allemagne et au fond, c'est aussi une bonne chose pour la CSU.

Proteste gegen Gesundheitssystem USA

46 millions d'Américains sont privés de couverture santé

On finit par les Etats-Unis avec un docteur Obama qui opère d'urgence en Une de la Tageszeitung. Certains observateurs pensent déjà que la réélection du président américain est compromise. Son principal projet, la réforme du système de santé, est gravement menacé. Et pourtant. Jusqu'ici les assurances et les fabricants de produits pharmaceutiques gagnent bien leur vie. Ce n'est pas la création d'une assurance publique qui va y changer quelque chose.

  • Date 18.08.2009
  • Auteur Konstanze von Kotze / Marie-Ange Pioerron
  • Partager Envoyer Facebook google+
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/JDbC
  • Date 18.08.2009
  • Auteur Konstanze von Kotze / Marie-Ange Pioerron
  • Partager Envoyer Facebook google+
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/JDbC
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !