1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Après le troisième duel télévisé entre Trump et Clinton, les dés sont-ils jetés?

Après le troisième débat télévisé d’hier soir, Hillary Clinton et Donald Trump entament la dernière ligne droite d’une course qui conduira l’un d’eux jusqu’au bureau ovale de la Maison Blanche.

Hillary Clinton comme Donald Trump tentent davantage de rassurer les électeurs sur leur capacité à diriger le pays, plutôt que de présenter leur programme. La politique étrangère a bien été abordée lors des débats, mais quasiment sans mention de l’Afrique.

Lors du débat d’hier soir comme auparavant dans la campagne, Hillary Clinton a donné beaucoup plus de détails que Donald Trump sur son programme. Mais, quand la candidate démocrate et le candidat républicain parlent de politique étrangère, il s’agit surtout de la lutte contre l’organisation dite de l’Etat Islamique, et dans une moindre mesure, des relations des Etats-Unis avec la Russie et la Chine.

Les sites Internet des candidats ne contiennent aucune information spécifique à l’Afrique et aucune question ne leur a été posée pendant les débats sur les relations des Etats-Unis avec le continent africain.Les deux seuls pays africains mentionnés jusqu’à présent dans cette campagne sont la Libye et l’Egypte.

USA | 3. Präsidentschaftsdebatte 2016 in Las Vegas (Getty Images/D. Angerer)

Hillary Clinton arbore un sourire désabusé en écoutant son rival Donald Trump

De ces deux pays, c’est la Libye qui est évoquée le plus souvent, notamment parce que les deux candidats s’affrontent sur le point de savoir si l’intervention internationale de 2011, qui a renversé le colonel Kadhafi et qui avait été voulue par Hillary Clinton, s’est soldée ou non par l’implosion de la Libye et par l’aggravation du flot de migrants vers l’Occident.

 

L’Egypte n’a pas été mentionnée hier soir, mais elle apparaît parfois dans la campagne parce que Donald Trump accuse Hillary Clinton d’avoir abandonné le président Hosni Moubarak face à la revolution du printemps arabe en 2011 et parce que Donald Trump veut améliorer les relations avec le chef d’Etat actuel, Abdel Fatah Al-Sissi.

USA | 3. Präsidentschaftsdebatte 2016 in Las Vegas (picture-alliance/AP Photo/D. Goldman)

Donald Trump ne cache pas son agacement en écoutant les propos d'Hillary Clinton

 

Quoi qu’il en soit, l’Afrique a plus de chances d’avoir à faire à une présidente Clinton au cours des quatre prochaines années.En effet, Hillary Clinton est en tête dans tous les sondages. Après les allégations d’agressions sexuelles portées récemment par plusieurs femmes contre Donald Trump, la candidate démocrate a renforcé son avance, tant dans les sondages effectués au niveau national que dans les sondages effectués dans les Etats les plus disputés, sauf dans l’Iowa et dans l’Ohio.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !