Apprendre à vivre avec l′asthme au Congo Brazzaville | Santé | DW | 08.02.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Santé

Apprendre à vivre avec l'asthme au Congo Brazzaville

L'asthme est une maladie qui peut être très invalidante. Elle provoque des quintes de toux sèche. Six pour cent des consultations médicales au service de pneumologie de l'hôpital de Brazzaville y sont consacrées...

L'asthme est une maladie chronique qui affecte les bronches. On le reconnait à des caractéristiques comme la toux sèche, une sensation d'essoufflement et un sifflement lors de l'expiration. L'asthme peut se manifester lors de crises, parfois très impressionantes, notamment la nuit. Au Congo l'asthme constitue 6 % des motifs de consultation au service de pneumologie du centre hospitalier et universitaire de Brazzaville. L'asthme n'est pas contagieux mais a une composante familiale et génétique avérée. Certaines familles semblent plus sujettent que d'autres à cette maladie. Notre correspondant Olivier Otou a fait le point sur cette maladie qu'il faut prendre au sérieux...

Couverture médicale universelle

Le sytème de santé en Cote d'Ivoire : après les troubles qu'a connu le pays, il se remet en route. Avec des corrections. Après avoir lancé une politique de gratuité des soins de santé, le gouvernement a fait ses comptes. Trop cher, estime le ministre de la santé: en neuf mois le gouvernement a dû débourser quelques 30 millions de dollars soit 30 milliards de CFA. Sans compter que la mise en oeuvre a été assez désastreuse. La Pharmacie de la Santé Publique (PSP) qui était l'établissement chargé de distribuer les fournitures médicales, ne disposait, d'après le constat officiel du ministère de la santé, que de 30 % des stocks nécessaires... pour cause de vols. Du coup, le gouvernement a décidé de ne conserver la gratuité que pour les mères et les enfants de moins de six ans. Zana Sanogo, directeur exécutif du Programme de santé communautaire et de développement, une ONG qui travaille avec le Bureau de la coordination des Affaires Humanitaires des Nations Unies (OCHA) est favorable à un projet de couverture médicale universelle et témoigne des ratés de la distribution gratuite.

Auteur : Elisabeth Cadot
Edition : Konstanze von Kotze

Audios et vidéos sur le sujet