1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Appel perdu pour Thomas Lubanga

La Chambre d'appel de la Cour pénale internationale a rejeté l'appel interjeté par l'ancien chef de guerre congolais condamné en première instance à quatorze ans de prison. Thomas Lubanga reste donc en détention.

Thomas Lubanga devrait aller purger sa peine dans un pays de son choix mais qui l'accepte

Thomas Lubanga devrait aller purger sa peine dans un pays de son choix mais qui l'accepte

Thomas Lubanga et sa défense souhaitaient que le premier jugement rendu en mars 2012 soit annulé. Motif invoqué : le non respect des droits de l'accusé à un procès équitable. Mais les juges de la chambre d'appel de la CPI n'ont pas exaucé ce voeu. Thomas Lubanga reste donc coupable de crimes de guerre et d'enrôlement d'enfants. La peine de 14 ans de prison confirmée, la cour va désormais consulter la défense de l'ex chef de guerre pour trouver un pays où il va purger le reste de sa peine.

Thomas Lubanga est reconnu coupable d'avoir recruté des enfants soldats dans son groupe, l'UPC

Thomas Lubanga est reconnu coupable d'avoir recruté des enfants soldats dans son groupe, l'UPC

Prochaine étape, la réparation

Devant la cour cependant, la procédure n'est pas complètement éteinte. Les juges doivent encore statuer sur un autre recours concernant les procédures applicables en matière de réparation. La réparation, un volet important aux yeux des défenseurs des droits de l'homme.

Des centaines de personnes ont péri dans les atrocités reprochées à Thomas Lubanga et ses hommes. Thomas Lubanga qui est en détention depuis 2006 devrait séjourner encore six années derrière les barreaux.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour écouter le compte rendu à 17H TU de Fréjus Quenum !

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !