Appel à un cessez-le-feu humanitaire en Syrie | International | DW | 28.02.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Appel à un cessez-le-feu humanitaire en Syrie

La Syrie fait l'objet d'un débat d'urgence au Conseil des droits de l'homme de l'ONU. Il s'agit de condamner la persécution infligée aux opposants, mais aussi d'obtenir un accès humanitaire aux villes bombardées.

Le Conseil réuni à Genève s'apprête à condamner la Syrie pour l'utilisation "brutale" d'armes lourdes dans la répression des opposants. C'est la quatrième fois que les 47 membres de l'instance onusienne protestent formellement contre le régime de Bachar al-Assad.

Le Conseil des Droits de l'Homme observe une minute de silence à la mémoire des victimes du régime syrien

Le Conseil des Droits de l'Homme observe une minute de silence à la mémoire des victimes du régime syrien

L'initiative en revient au Qatar, au Koweït, à l'Arabie Saoudite et à la Turquie. Ils ont déposé un projet de résolution appelant le gouvernement de Bachar al-Assad à "mettre immédiatement fin aux violations des droits de l'homme" et à autoriser un "accès libre et sans entrave" à l'ONU et aux agences humanitaires.

Peu après le début de la séance à Genève, la délégation syrienne a quitté la salle, dénonçant un "débat stérile". Le représentant syrien auprès de l'ONU, Faysal Khabbaz Hamoui, a condamné une session "contraire aux règles du Conseil". Il a par ailleurs estimé que la "coopération conjointe avec le Comité international de la Croix-Rouge" avait abouti à une aide humanitaire dans certaines zones touchées, malgré les sanctions qui entravent selon lui l'acheminement de l'aide.

Manifestation contre le référendum constitutionnel

Manifestation contre le référendum constitutionnel

De son côté, le CICR a annoncé avoir pu livrer des vivres et du matériel à Homs et à Idlib, deux bastions du soulèvement. Mais le comité dénonce l'insécurité qui empêche la distribution aux civils. Le porte-parole du CICR, Hicham Hassan, a souligné l'importance d'un cessez-le-feu humanitaire en Syrie.

A écouter ci-dessous : La répression pousse de plus en plus de civils à quitter le pays. Beaucoup d'entre eux se réfugient en Jordanie voisine. Ce fut le cas d'Ayman al-Aswad qui avait été menacé, tout comme ses proches. Après la Jordanie, il s'est rendu en France, à Paris, où l'a rencontré notre correspondante, Anne-Julie Martin. Témoignage.

Edition : Anne Le Touzé, Kossivi Tiassou (avec dpa, AFP)

Écouter l'audio 02:08

Ayman al-Aswad, réfugié syrien, témoigne : « Il n'y a pas de nourriture, plus d'ambulances et les hôpitaux sont occupés par les forces de sécurité... »

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !