Ansar Dine et le MNLA : ″je t′aime, moi non plus″ ? | Afrique | DW | 01.06.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Ansar Dine et le MNLA : "je t'aime, moi non plus" ?

L'alliance entre le MNLA et Ansar Dine est loin d'être concrétisée. Le bureau politique du MLNA déclare toutes dispositions de l'accord du 26 mai "nulles et non avenues". Quelles sont les relations entre les rebelles ?

"Le Bureau politique du MNLA, devant l'intransigeance d'Ansar Dine sur l'application de la charia dans l'Azawad, et pour être fidèle à sa ligne de conduite résolument laïque, dénonce l'Accord en date du 26 mai 2012 avec cette organisation" : voici le contenu du communiqué daté de Gao et signé par Hamma Ag Mahmoud, membre du Bureau politique du MNLA, Mouvement national de libération de l'Azawad. Les deux mouvements armés présents dans le nord du Mali avaient pourtant amorcé leur rapprochement depuis la fin mars. Toutefois, selon un responsable du MNLA, le Colonel Ag Bouna, les négociations entre les deux structures n'ont jamais été interrompues : "c'était juste un protocole et le MNLA ne l'a pas approuvé. Le MNLA veut un Etat démocratique, alors qu'Ansar Dine veut un Etat islamique. Ils sont en train de travailler pour trouver un accord."

Alassane Diarra, journaliste et chef du desk politique et institutions au quotidien malien "L'Indépendant" pense que, s'il doit y avoir union entre le mouvement de l'Azawad et Ansar Dine, celle-ci sera moins d'ordre idéologique que stratégique : "Face à la menace d'intervention de la Cedeao et face à la menace d'appui de la communauté internationale à l'organisation ouest-africaine pour recouvrir l'intégrité territoriale du Mali, ils ont tenté de s'allier plutôt que de négocier. Mais dès les premières heures de leur réunion, on voyait que ces gens ne pouvaient pas s'entendre."

Quel interlocuteur pour négocier ?

Mali Tuareg Unabhängigkeitsbewegung Mouvement national de libération de l'Azawad MNLA

Le MNLA souhaite un Etat laïc en Azawad

Toujours selon le journaliste politique Alassane Diarra, une scission entre le mouvement de l'Azawad et Ansar Dine serait profitable au Mali : "le gouvernement du Mali appuyé par la Cedeao peut avoir comme interlocuteur Ansar Dine qui ne veut pas la scission du pays. Car on a vu le MNLA planter son drapeau alors que Ansar Dine plantait le drapeau du Mali. Ansar Dine a une vision purement religieuse. Il est le regroupement plus légitime pour engager des pourparlers, alors que le MNLA veut l'indépendance du peuple de l'Azawad. Or, l'Azawad ne s'arrête pas au Mali : il y a aussi le Niger, le Burkina, l'Algérie."

L'Union africaine a promis de saisir prochainement l'ONU pour obtenir un soutien afin de sécuriser la transition et rétablir l'intégrité territoriale du Mali. D'ailleurs, l'institution panafricaine envisage très prochainement une intervention militaire dans le pays.

Auteur : Ramata Soré
Edition : Sandrine Blanchard, Cécile Leclerc

Ecoutez à ce sujet l'analyse de Bernard Lugan, historien et spécialiste de l'Afrique. Il est au micro de Fréjus Quenum.

Écouter l'audio 02:02

"Il y a non pas un mais trois Azawad" : l'analyse de Bernard Lugan, historien et spécialiste de l'Afrique

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !