Angie, c′est fini? | Vu d′Allemagne | DW | 05.07.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Angie, c'est fini?

A la Une des journaux: les résultats de l'élection présidentielle en Pologne et les performances de l'équipe allemande de football. Des perfomances, dont la classe politique ferait bien de s'inspirer.

default

4-0 pour l'équipe allemande contre l'Argentine. Un score que le gouvernement peut envier

On ne peut pas dire que la photo en Une de la Tageszeitung soit particulièrement flatteuse pour Angela Merkel mais elle est parlante. La chancelière, debout dans les tribunes, les bras levés telle une haltérophile, la bouche grande ouverte salue le premier but marqué par l'équipe allemande, samedi, en quart de finale contre l'Argentine. Trois autres suivront.

Angela Merkel Guido Westerwelle Bundestag Flash-Galerie

Il y a des jours avec et des jours sans. Angela Merkel et son vice chancelier, Guido Westerwelle.

L'enthousiasme d'Angela Merkel, ces bras levés au ciel, peuvent être interprétés comme l'expression d'une véritable passion pour le football. Mais la Frankfurter Allgemeine Zeitung préfère y voir un symbole politique, comme si la chancelière voulait dire: "enfin quelque chose qui marche!", "enfin une bonne suprise!". Loin de Berlin où sa côte de popularité est en chute libre, Madame Merkel avait effectivement de quoi se réjouir. Mais cela va-t-il durer? s'interroge le quotidien. Samedi, au Cap, l'équipe allemande a fait preuve de courage, de ténacité, de cohésion. Autant de valeurs qu'on attend toujours dans le gouvement de centre-droit.

Angela Merkel und Joachim Löw Februar 2010

Angela Merkel et Joachim Löw

La Frankfurter Rundschau dresse elle aussi un parallèle entre l'équipe allemande et la coalition au pouvoir. Contrairement à celle-ci, l'entraîneur et son équipe ont conçu, dès le début, un plan global avec un objectif précis et surtout les moyens pour l'atteindre. Du côté du gouvernement en revanche, on n'a rien vu de tout cela. Chacun fait ce qu'il veut. Il manque un plan. Un plan qui vaille au moins pour deux ou trois ans. Ces jours-ci, Angela Merkel, qui est remise en question jusque dans son propre parti, doit envier Joachim Löw, l'entraîneur allemand, bien assis, lui, dans son fauteuil.

Polen Präsidentschaftswahl Bronislaw Komorowski

Le nouveau président polonais: Bronislaw Komorowski

En Pologne, la victoire du candidat libéral Bronislaw Komorowski dimanche est saluée par les journaux allemands, notamment par les Badischen Neuesten Nachrichten. Le journal voit en ce nouveau président quelqu'un de mesuré. Bronislaw Komorowski est le contraire de son rival Jaroslaw Kaczynski, frère jumeau du défunt président, le nom moins bruyant Lech Kaczynski, tous deux nationalistes et volontiers querelleurs. Il est peut-être un peu fade mais c'est une personne de confiance qui ne va pas chercher à attiser les dissenssions et surtout qui va, avec le premier ministrel pro-européen, Donald Tusk, former une formidable équipe à la tête du pays.

Auteur: Konstanze von Kotze / Edition: Marie-Ange Pioerron
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !