1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

"Angela Merkel n'est plus que tolérée!"

Selon de récents sondages, les intentions de vote en faveur du bloc conservateur de la chancelière allemande Angela Merkel (CDU/CSU) sont en recul de 2,5 points, à 32,5%, soit leur plus bas niveau depuis 2013.

" Merkel n'est plus que tolérée !“ titre en Une la taz, die tageszeitung. Sous ce gros titre, la photo d'une chancelière pensive, visiblement fatiguée, seule sur son fauteuil au Bundestag, une expression désillusionnée sur le visage qu'elle soutient de la main. La chancelière Angela Merkel est sous pression, relève l'éditorialiste. Sa politique sur les réfugiés est aussi bien critiquée par son partenaire de coalition SPD, le parti social démocrate que par les conservateurs de la CSU et de son propre parti CDU.

Deutschland CDU Parteitag Horst Seehofer und Angela Merkel

Le chef de la CSU, Horst Seehofer (à dr.) critique ouvertement le cours de la Chancelière sur le dossier des réfugiés

Au sein même de l'alliance conservatrice CDU/CSU, de plus en plus de voix s'élèvent pour réclamer la fin de sa politique d'ouverture face au flux continu d'immigrants et de demandeurs d'asile, constate le journal berlinois.

„ Tout ce que la chancelière entreprend actuellement pour réduire le nombre de réfugiés, n'apparaît pas seulement inefficace, cela l'est réellement, critique le quotidien conservateur Die Welt. Pire encore: cela n'améliore en rien la situation. Pendant ce temps le désarroi grandit dans les villes et les communes de plus en plus débordées"…

Deutschland, Flüchtlingskind nach Angela Merkel benannt

Dans un foyer de réfugiés à Duisburg, le 13.01.2016. Ce couple de réfugiés syriens Mamon Alhamza (à dr.) et Tema Alhamza et leur bébé qu'ils ont baptisé Angela Merkel en signe de reconnaissance envers la chancelière.

"Rarement, un gouvernement a perdu autant de capital confiance en si peu de temps!“ constate la Frankfurter Rundschau. Et rarement aussi un gouvernement n'a rien pu faire pour rétablir cette confiance perdue. Rien n'avance vraiment dans le plan d‘Angela Merkel pour résoudre le dossier sensible des réfugiés au moyen de sa politique extérieure: ni la paix en Syrie, ni le contrôle des frontières extérieures de l'Union européenne, ni l'amélioration des infrastructures dans les camps de réfugiés proches des zones de conflits.

SPD Parteitag Sigmar Gabriel

Le chef du SPD et vice-chancelier Sigmar Gabriel: "Berlin va devoir augmenter les budgets de la police, de l'éducation et de la santé d'au moins 5 milliards d'euros pour réussir à intégrer le million de demandeurs d'asile arrivés l'an dernier en Allemagne

L'attitude de la chancelière peut être qualifiée de stoïque, elle peut être aussi qualifiée d'obstinée, souligne le quotidien de Francfort. Mais dans l'article 65 de la Constitution allemande est écrit : le chancelier/la chancelière détermine les lignes directrices de la politique. Et c'est exactement ce que fait Angela Merkel qui suit son propre plan... un autre plan que celui de ses critiques, conclut le journal.

La Bundeswehr bientôt en Libye ?

La progression des extrémistes islamistes en Libye représente une menace pour l'Europe et pourrait donner lieu à un nouvel afflux de réfugiés. C'est un avertissement lancé par la ministre allemande de la Défense, qui n'exclut pas l'envoi d'un détachement de la Bundeswehr, l'armée allemande en Libye…

Ursula von der Leyen besucht Fregatte im Mittelmeer

La ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen à bord d'une frégate de la marine allemande (le Schleswig-Holstein) en Méditerranée

"Troubles, chaos, guerre c'est ce qui caractérise de grandes parties du monde arabo-musulman, relève la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Depuis des mois, on ressent chez nous les conséquences de ce qui se passe au sud-est de l'Europe et dans les pays du sud de la Méditerranée. Le quotidien de Francfort estime qu'on ne peut pas critiquer la ministre allemande de la Défense Ursula von der Leyen quand elle évoque une possible mission militaire en Libye après la formation d'un gouvernement libyen viable…Car cela ne peut être dans l'intérêt de l'Allemagne de ne pas soutenir un gouvernement qui s'efforce d'établir la stabilité en Libye; ou encore moins de regarder en spectateur comment un axe de la terreur est en train de se constituer, qui menace de plus en plus de larges régions d'Afrique et qui poussent leurs populations à émigrer "…

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !