Angela Merkel fait des affaires à Pékin | International | DW | 16.07.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Angela Merkel fait des affaires à Pékin

La chancelière allemande Angela Merkel rend visite à son homologue chinois Wen Jiabao à Pékin. L'objectif de cette rencontre: redonner de l'élan aux relations commerciales sino-allemandes.

default

La chancelière allemande a été reçue avec les honneurs militaires.

C'est avec les honneurs militaires que le Premier ministre chinois Wen Jiabao a accueilli la chancelière allemande ce matin à Pékin. L'occasion de donner le ton de cette rencontre : elle sera conviviale et bénéfique pour les deux pays. Car Angela Merkel ne vient pas faire du tourisme. Après la Russie hier, elle continue son tour du monde économique avec sa délégation d'hommes d'affaires et de chefs d'entreprises allemands.

Angela Merkel China Besuch

Ambiance conviviale lors de la rencontre entre Angela Merkel et son homologue chinois Wen Jiabao.

Troisième puissance économique mondiale, la Chine reste un partenaire privilégié de l'Allemagne. Les échanges commerciaux entre les deux pays se sont d'ailleurs intensifiés l'an dernier pour atteindre quelques 91 milliards de dollars, contre 41 milliards il y a à peine 10 ans, selon des données officielles chinoises. Pékin et Berlin sont deux champions du monde des exportations, le premier ayant dépassé le second l'an dernier... des exportations qui sont justement en grande partie bilatérales.

Angela Merkel a profité de cette rencontre pour rappeler à la Chine de faciliter l'accès à son marché aux entreprises allemandes:

 "J'ai précisé que nous attachons de l'importance au fait que les entreprises étrangères bénéficient des mêmes conditions d'investissement en Chine et qu'il n'y ait pas de barriére commerciale. J'ai aussi insisté que nous souhaitons poursuivre ensemble un dialogue sur le respect des droits de propriété intellectuelle."

Un rappel courtois mais néanmoins clair au géant chinois. De son côté, le Premier ministre Wen Jiabao s'est voulu rassurant sur l'avenir : la Chine conservera sa confiance en l'euro en dépit des problèmes de dettes en Europe. Elle continuera à investir sur le marché européen. Preuve s'il en faut : les relations entre la Chine et l'Allemagne n'ont pas fléchi avec la crise économique comme le souligne le chef de gouvernement chinois:

"Les relations sino-allemandes ont réussi à passer l'examen de la crise financière internationale"


Allez, finies les belles déclarations, place à la signature de nouveaux contrats !

China Wirtschaft Deutschland Investitionen Technik Siemens Leipzig

Une délégation chinoise visitait une entreprise de son partenaire allemand Siemens en juin dernier à Leipzig.

Dans la branche automobile tout d'abord: le constructeur allemand Daimler et le fabriquant de camions chinois Beiqi Foton Motor ont finalisé l'accord de constitution d'une coentreprise de poids lourds. (D'après des sources gouvernementales allemandes, les deux partenaires auraient investi quelques 800 millions d'euros.)

Quant au conglomérat industriel allemand Siemens, il a créé une deuxième coentreprise avec son partenaire chinois Shanghai Electric, qui offrira des services aux opérateurs de centrales électriques au gaz et à la vapeur.

Enfin, la petite touche allemande d'énergie propre ne manquait pas à l'appel, puisque les deux pays ont signé un accord pour la création d'un fonds "vert" pour encourager les réductions d'émissions et les économies d'énergie dans les entreprises.

Bon, et puis, allez, un peu de tourisme quand même: Wen Jiabao a convié Angela Merkel à visiter le mausolée de l'empereur Qin à Xi'an au nord-ouest du pays... pour finir la rencontre sino-allemande dans la joie et la bonne humeur!

Auteur : Cécile Leclerc

Edition : Mireille Dronne

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !