1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Amnesty International appelle à l'aide pour les Syriens

Depuis Beyrouth, les défenseurs des droits de l'Homme d'Amnesty International réclament un plus grand engagement mondial en faveur des Syriens. Les pays riverains de la Syrie, comme le Liban, sont débordés.

Des réfugiés syriens dans un camp au Liban

Des réfugiés syriens dans un camp au Liban

Au Liban, l'ONG de défense des droits de l'Homme Amnesty International a lancé un appel à la communauté internationale pour répondre à la crise syrienne. Les récentes avancées de djihadistes dans les régions au nord-est du pays poussent chaque jour plus de personnes à fuir dans les pays limitrophes dépassés par l'ampleur des besoins.

Des agriculteurs ont perdu leurs terres

Le désarroi peut se lire sur le visage de Raymond, agriculteur dans la région de Hassaké depuis 40 ans. Il a dû abandonner ses terres il y a une semaine suite à l'arrivée des djihadistes du groupe "Etat islamique":

"Nos églises et notre histoire ont été détruites dans la région par Daech. Maintenant, ils sont à 12km de Hassaké, il y a des bombardements et des attaques régulières, des destructions. L'armée syrienne et les Kurdes protègent la ville et les repoussent. Il y a eu 250 kidnappés dans la région il y a deux mois donc je suis venu rejoindre mes enfants ici car je ne peux plus travailler là bas. Je veux rentrer en Syrie un jour car au Liban la vie est difficile et chère."

Aide aux devoirs dans un centre d'Amman, en Jordanie

Aide aux devoirs dans un centre culturel d'Amman, en Jordanie

Les besoins sont énormes

Comme la plupart des Assyriens arrivés au Liban, Raymond va faire une demande d'immigration auprès du Haut Commissariat aux Réfugiés des Nations unies, pour partir en occident. Cette situation désespère l'évêque adjoint assyrien de Beyrouth, Yatron Koliana, qui veut les maintenir au Moyen Orient et aide plus de 1300 familles venues de Syrie :

"La majorité d'entre eux veulent partir en Europe, le plus souvent ils arrivent à partir en Australie et en Allemagne, viennent ensuite la Suède et le Canada. 300 familles sont parties en 3 mois. Ils ont très peu d'argent pour vivre donc nous, on les aide à rester ici, on reçoit des soutiens du patriarcat assyrien d'Australie pour payer leur loyer, et surtout pour les soins de santé."

Quatre millions de Syriens ont désormais rejoint les pays limitrophes. Dépassés par les besoins des réfugiés, le Liban a fermé ses frontières et mis en place un visa payant et impose des restrictions à l'entrée laissant les réfugiés sans protection. L'organisation Amnesty International à Beyrouth tire aujourd'hui la sonnette d'alarme. Lama Fakir supervise la section crise de l'ONG.

Au large de Chypre, une opération de sauvetage en mer de 300 réfugiés syriens

Au large de Chypre, une opération de sauvetage en mer de 300 réfugiés syriens

Il faut que l'Europe protège davantage

L'organisation Amnesty International à Beyrouth tire aujourd'hui la sonnette d'alarme. Lama Fakir supervise la section crise de l'ONG.

"Nous appelons à la création d'un fonds commun international pour répondre aux demandes des Nations unies qui n'ont plus les moyens nécessaires pour gérer les besoins humanitaires. C'est un appel à la communauté internationale afin qu'elle donne plus que ce qu'elle ne fait pour cette crise. Et qu'elle protège les réfugiés quand ceux-ci tentent de rejoindre l'Europe par bateau.."

L'organisation de défense des droits de l'Homme espère réunir la communauté internationale lors d'un sommet et faire réagir les pays qui ont une capacité d'accueil bien supérieure à ce qu'ils proposent aujourd'hui.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !