1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Ambiance "calme et sereine" au Bénin

C'est jour de vote au Bénin! Le chef d'une délégation d'observateurs de l'OIF, le Sénégalais Cheik Tidiane Gadio estime que l'ambiance est "calme et sereine". Le point sur une élection très ouverte.

4,7 millions d'électeurs béninois votent aujourd'hui pour désigner un successeur au président sortant Thomas Boni Yayi. Le scrutin était initialement prévu le 28 février, mais a été repoussé d'une semaine pour cause de difficultés d'organisation. Le retard dans la distribution des cartes d'électeurs fait craindre des résultats faussés. Mais le général Mathieu Boni, un des responsables d'une plateforme de la société civile qui a déployé des observateurs dans le pays, est confiant: selon lui, "plus de la moitié des bureaux ont ouvert à l'heure dans dix des douze départements".

Écouter l'audio 00:26

"Je suis fier d'accomplir mon devoir de citoyen" (un électeur résidant à Berlin)

Et les Béninois résidant en Allemagne sont également au rendez-vous, à Berlin par exemple. Le centre de vote est plein, a confirmé un électeur, Rachidi Adébayo, le responsable de la communauté béninoise de Hambourg dans le Nord de l'Allemagne, que vous pouvez écouter en cliquant sur l'audio ci-contre.

Un scrutin très ouvert

Les favoris, le Premier ministre Lionel Zinsou et les deux hommes d'affaires Sébastien Ajavon, "le roi du poulet", et Patrice Talon, "le roi du coton", ont choisi Cotonou, la capitale économique, pour voter. L'économiste Abdoulaye Bio Tchané et l'ancien Premier ministre Pascal Irénée Koupaki votent dans leurs fiefs respectifs, à Djougou (Nord) et Pomassé (Sud).

Écouter l'audio 01:06

"La démocratie béninoise fait un pas de plus" (Thomas Boni Yayi)

Le président sortant Boni Yayi a lui choisi également Cotonou pour mettre son bulletin dans l'urne. Et il en est sûr: avec son départ, "la démocratie béninoise fait un pas de plus en avant, pour se trouver propulsée parmi les grandes démocraties de la planète." Écoutez sa réaction ci-contre.

Le vainqueur de cette élection très ouverte - 33 candidats sont en lice - devra relever bien des défis: le chômage, notamment des jeunes, la corruption, la santé et l'éducation par exemple.

L'argent, au coeur de la campagne

Un fait important qui marque aussi cette élection au Bénin, c'est la grande démonstration de force déployée par certains candidats nantis financièrement. Si le phénomène n'est pas tout à fait nouveau au Bénin, il a pris cette fois une ampleur particulière. Des candidats se sont déplacés dans des voitures haut de gamme ou même en hélicoptère pour aller rencontrer des populations - pour la plupart, sans moyens de locomotion. Cela suscite la colère de John Igué, directeur du Laboratoire d’analyse régionale et d’Expertise sociale et ancien ministre durant la période révolutionnaire au Bénin.

Écouter l'audio 00:25

"C'est de l'argent sale!" (John Igué, Directeur du Laboratoire d’analyse régionale et d’Expertise sociale)

Écoutez sa réaction ci-contre.

Et soyez-au rendez-vous pour l'émission spéciale consacrée à l'élection présidentielle au Bénin, aujourd'hui à 17H TU. Avec Francis Laleye, analyste politique béninois, et le Prof. Dr. Alexander Stroh, politologue de l'université de Bayreuth en Allemagne.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !