1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Alpha Condé élu président de l'Union Africaine

Le président guinéen Alpha Condé a été choisi ce matin par ses pairs africains au poste de président en exercice de l'Union africaine. Il va occuper ces fonctions durant une année après le tchadien Idriss Déby.

Alpha Condé Präsident Guinea (AP)

Le sommet de l'Union africaine s'est ouvert comme prévu à Addis Abeba en Ethiopie. Ce sommet est consacré, entre autres, à l'éventuelle réintégration du Maroc dans l'organisation, au conflit au Soudan du Sud et à l'élection du président de la Commission de l'Union Africaine.

A l'ouverture du sommet, le président guinéen Alpha Condé a été désigné pour assurer pendant un an la présidence de l'organisation. Il succède à ce poste, à son homologue tchadien Idriss Déby Itno.

Bientôt âgé de 79 ans, Alpha Condé a été porté à la tête de la Guinée en 2010 et réélu lors de la présidentielle d'octobre 2015. Il a fait parler de lui récemment dans la crise gambienne en suggérant à ses homologues de la CEDEAO, de résoudre pacifiquement cette crise au lieu de privilégier l'option militaire. Alors qu'une action des forces ouest-africaines était sur le point d'être déclenchée, Alpha Condé a engagé une ultime médiation auprès de l'ancien président gambien Yahya Jammeh pour le convaincre de céder le pouvoir sans effusion de sang. Cette médiation dite de la dernière chance s'est soldée par un succès, Yahya Jammeh ayant accepté de suivre le président guinéen et quitter Banjul le soir du 21 janvier pour être accueilli en Guinée Equatoriale.

La désignation d’Alpha Condé a été tout, sauf une surprise. Puisque, la présidence tournante de l’Union africaine devait de toute les façons revenir cette année à l’Afrique de l’ouest. Mais pour de nombreux analystes, le rôle joué par le président guinéen dans la résolution de la crise gambienne a beaucoup joué en sa faveur. En Guinée, sa désignation a été saluée par la plupart des acteurs. Cependant, une partie de l’opposition demeure sceptique. 

 

Retrouvez les explications d'Eric Topona en cliquant sur le lien ci-dessous.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !