Allemagne : le service, c′est fini | Allemagne | DW | 03.01.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Allemagne : le service, c'est fini

C'est la fin du service militaire obligatoire en Allemagne. La suspension de la conscription sera effective le 1er juillet de cette année. Les derniers appelés ont rejoint leurs casernes ce lundi.

default

Ils sont un peu plus de 12 000. Et ce sont les derniers Mohicans de la Bundeswehr. La décision a été prise fin 2010 : c'est la fin du service militaire obligatoire en Allemagne, le 1er juillet 2011. Karl-Theodor zu Guttenberg, le ministre de la Défense, a par ailleurs annoncé la réduction des effectifs de l'armée de 250 000 à environ 180 000 soldats. Motif : assainir les finances publiques.

Un plan d'épargne qui touche la Défense

Berlin veut épargner 80 milliards d'euros d'ici 2014 - un plan d'épargne qui passe par plus de huit milliards d'économie dans le secteur de la défense. Helmut Königshaus est le chargé des questions militaires auprès du gouvernement. Il a recueilli quelques prises de position dans les casernes sur la fin de la conscription :

Karl-Theodor zu Guttenberg

Karl-Theodor zu Guttenberg, le ministre de la Défense, souhaite une armée de métier

« Il y a différentes réactions. Certains pensent que de toute manière, comme la durée du service militaire avait été réduite, il n'apportait plus grand'chose à l'armée. D'autres regardent les choses encore plus froidement et se disent que la formation des soldats nécessite tellement d'efforts qu'elle ne compensait pas vraiment le bénéfice que l'on peut retirer de l'habileté des appelés. »

Le service militaire, d'une durée de 18 mois avant la chute du Mur de Berlin, a été réduit depuis par étapes. Il a actuellement une durée de six mois, une période trop courte pour former les soldats, estiment de nombreux militaires.

La Bundeswehr, une armée de métier en devenir

Le problème de la formation est justement au cœur des préoccupations du ministre de la Défense qui martèle depuis son entrée en fonction en octobre 2009 que la Bundeswehr n'est plus adaptée au temps présent, et qu'elle doit être mieux préparée à agir comme une force de réaction rapide sur des théâtres extérieurs – ce qui est plus facile évidemment à mettre en place avec une armée de métier. Sous l'appellation théâtres extérieurs, comprenez notamment l'Afghanistan, où 4500 soldats allemands sont déployés au sein des forces de l'OTAN. Une présence très controversée, puisque 70% des Allemands demandent le retrait de leurs troupes du pays.

Auteur : Carine Debrabandère
Edition : Marie-Ange Pioerron