1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Allègement de peine pour Christian Klar

Christian Klar va bénéficier d’un allègement de sa peine de prison. L’ancien membre de la RAF, la Fraction armée rouge, qui a demandé la grâce présidentielle, aura désormais droit à des sorties accompagnées et à un congé exceptionnel hors de prison. Une décision qui intervient au lendemain de la publication par l’hebdomadaire Der Spiegel d’un témoignage qui remet en question la culpabilité de Christian Klar dans l’assassinat de l’ancien procureur général Siegfried Buback.

La prison de Bruchsal où Christian Klar purge sa peine depuis plus de 24 ans

La prison de Bruchsal où Christian Klar purge sa peine depuis plus de 24 ans

Un assassinat commis le 7 avril 1977 à Karlsruhe, dans l’ouest de l’Allemagne, et qui marque le début de l’offensive 77. La RAF, fondée sept ans plus tôt par Andreas Baader et Ulrike Meinhof, s’en prendra dans la foulée à Hans-Martin Schleyer, le patron des patrons, et au banquier Jürgen Ponto.

Dans les trois cas, on accuse Christian Klar, qui purge depuis plus de 24 ans une peine de réclusion à perpétuité. Or, selon des informations de l’ex-terroriste Peter-Jürgen Book publiées hier dans le Spiegel, c’est un autre membre de la RAF, Stefan Wisniewski, libéré en 1999 après vingt ans de prison, qui a tiré sur Siegfried Buback. Christian Klar, lui, attendait dans une voiture, prêt à prendre la fuite. Toujours selon Peter-Jürgen Book, ces informations auraient été transmises aux renseignements généraux il y a 20 ans.

L’ensemble de la classe politique allemande demande bien évidemment une remise à plat du dossier, mais pour Rupert von Plottnitz, ancien avocat de Jan-Carl Raspe, membre de la RAF, et ancien ministre de la justice du Land de Hesse, on ne peut pas parler de bavure judiciaire :

« Dans le droit pénal, on trouve le concept de culpabilité, mais aussi celui de complicité. Et quand il s’agit de l’emploi d’armes à feu, ce n’est pas forcément celui qui a le doigt sur la gâchette qui est mis en cause. D’autres actions peuvent être également prises en compte. Ce n’est pas rare dans le droit pénal. Il y a aussi bien sûr des cas dans lesquels quelqu’un qui n’est pas directement responsable d’un meurtre est condamné, parce qu’il a commis des actes sans lesquels ce meurtre n’aurait pas été possible. »

Toujours est il que Christian Klar, qui a demandé récemment la grâce du président Horst Köhler pour sortir avant 2009, date de la fin de sa période de sûreté, a obtenu un allègement de sa peine de prison. Un geste qui pourrait laisser présager une libération anticipée.

  • Date 24.04.2007
  • Auteur Audrey Parmentier
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2kp
  • Date 24.04.2007
  • Auteur Audrey Parmentier
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2kp