1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Ali Bongo récompense un fidèle

Le nouveau Premier ministre gabonais, Emmanuel Issoze Ngondet, a annoncé que la composition de son "gouvernement d'ouverture" serait connue dimanche. Jean Ping appelle, lui, les Gabonais à rester chez eux le 6 octobre.

Emmanuel Issoze Ngondet est un diplomate de carrière, il a occupé dans les années 1990 des postes dans les ambassades à Yaoundé, Londres et même ici à Bonn, en Allemagne. Depuis 2009 et l'arrivée au pouvoir d'Ali Bongo, il a occupé plusieurs maroquins: l'énergie, les relations avec le parlement, le budget. Puis ministre d'Etat et des Affaires étrangères du gouvernement sortant. Sa nomination au poste de Premier ministre semble indiquer que le chef de l'Etat tient à consolider sa base et à récompenser ses fidèles voire à tenir son camp face à la fronde anti-Bongo soulevée par sa réélection. Une fronde menée par Jean Ping - qui se décrit comme le président élu le 27 août 2016 sur son compte Twitter. Jean Ping qu'Emmanuel Issoze Ngondet n'a pas manqué de tacler aujourd'hui au moment d'évoquer la composition possible du gouvernement qualifié d'ouverture :

"Mais vous pensez que le seul élément qu'il faut prendre en compte dans la considération que l'on donne aux hommes politiques c'est juste la participation à une campagne présidentielle? Il y a des acteurs politiques classiques que sont les partis politiques - il faut tenir compte de ces partis, de ces acteurs - il faut tenir compte de tout le monde. Et naturellement, l'objectif pour nous c'est d'impliquer toutes les forces vives à ce dialogue. Nous allons mettre tout en oeuvre pour y parvenir et notre objectif est que tout le monde y soit associé"

Les Gabonais invités à rester chez eux jeudi 

Le candidat malheureux Jean Ping a lui aussi voulu occuper le terrain de la communication. Le leader de l'opposition a en effet appelé les Librevillois à rejoindre sa maison pour l'écouter tenir un discours je cite "important".

Gabun Libreville Ausschreitungen nach Wahlen (Getty Images/AFP/M. Longari)

Jean Ping dénonce un "coup d'État militaro-électoral"

En réalité, il n'en est pas sorti grand chose de neuf: Jean Ping appelle les Gabonais à rejeter le pouvoir issu "d'un coup d'État militaro-électoral". Par ailleurs, il invite les Gabonais, de l'intérieur et de la diaspora à rester chez eux le jeudi 6 octobre pour se recueillir en hommage aux victimes. Et Jean Ping demande à la CPI d'enquêter sur les violations des droits de l'homme depuis le 31 août dernier: le gouvernement l'a devancé sur ce terrain: la procureure de la CPI annonce qu'elle va ouvrir un examen préliminaire sur la crise post-électorale au Gabon. L'ouverture d'une enquête préliminaire par la Cour pénale internationale répond à la demande du gouvernement gabonais. La courte victoire d'Ali Bongo a provoqué des émeutes meurtrières au début du mois, qui ont fait six morts selon un bilan officiel.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !