1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

"Ali Bongo ne peut pas gagner de manière régulière"

Samedi, le député Bertrand Zibi Abeghe, membre du Parti démocratique gabonais au pouvoir, a démissionné devant les télévisions et devant le chef de l'Etat Ali Bongo. Il dénonce la mauvaise gouvernance du régime.

Écouter l'audio 02:02

"La manne financière du pays profite à quelques apatrides quand le peuple tire le diable par la queue" (l'ex-député Bertrand Z. Abeghe)

Au Gabon, à un mois de la présidentielle qui se tiendra le 27 août, le parti au pouvoir connaît une nouvelle défection, après celle notamment du président de l'Assemblée nationale, Guy Nzouba Ndama. Cette fois il s'agit du député Bertrand Zibi Abeghe. L'élu a abandonné son écharpe en présence du chef de l'Etat Ali Bongo. La scène s'est déroulée samedi, à Minvul, dans le nord du pays, lors d'une tournée d'Ali Bongo, qui a dénoncé une "action commanditée".

Pour Bertrand Zibi Abeghe, le chef de l'Etat n'écoute plus personne et gouverne mal son pays, au risque de le plonger dans le chaos d'ici le scrutin présidentiel. Ali Bongo fera face à 14 candidats fin août et espère remporter un second mandat de sept ans. Il avait été élu président en 2009 après la mort de son père Omar Bongo au pouvoir pendant 41 ans.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !