Algérie : le chef de la police assassiné | Afrique | DW | 26.02.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Algérie : le chef de la police assassiné

Ali Tounsi a été tué dans son bureau par un proche collaborateur. Le meurtre serait lié à une enquête interne conduite sur une affaire de corruption

Ali Tounsi avait été nommé à la tête de la police en 1994

Ali Tounsi avait été nommé à la tête de la police en 1994

Le gouvernement algérien n'a pas encore indiqué officiellement le nom de l'Assassin mais les journaux nationaux ont cité le nom du colonel Choueb Oultache, le chef de la division héliportée de la police nationale. Celui-ci aurait eu une vive altercation avec Ali Tounsi avant de l'abattre avec son arme de service.

Une des hypothèses pour expliquer ce coup de folie est que le colonel Choueb Oultache aurait été sur le point d'être mis à pied pour une affaire de corruption concernant des contrats passés avec des fournisseurs de pièces de rechange d'hélicoptères et de matériel informatique.

Une hypothèse qui ne surprend pas le journaliste algérien Djilali Hadjadj. Il est porte-parole de l'Association algérienne de lutte contre la corruption. Il est interrogé par Jean-Michel Bos.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !