1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Alerte à la triche sur le don d'organe

Les dossiers d'une quarantaine de patients ont été manipulés enre 2010 et 2012 dans un hôpital de Leipzig. Objectif ? Faire gagner des places à ces patients dans la liste d'attente pour bénéficier d'un organe.

Une carte allemande de donneur d'organe

Une carte allemande de donneur d'organe

Ces nouvelles mauvaises nouvelles venues des centres de transplantation ne sont plus très surprenantes, observe la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Lorsque l'on a appris les premières manipulations à Ratisbonne et Göttingen l'an passé, on a pu penser qu'il s'agissait de cas isolés. Mais cela s'est transformé en un vaste scandale qui touche toute la médecine de transplantation. Et on est sans doute loin d'en voir la fin.

Des responsables du Centre hospitalier universitaire de Leipzig ont donné mercredi une conférence de presse

Des responsables du Centre hospitalier universitaire de Leipzig ont donné mercredi une conférence de presse

Les dommages sont énormes. Cela vaut pour les patients sur liste d'attente qui ont été rétrogradés et pour qui chaque abus peut signifier une condamnation à mort. Cela vaut pour les donneurs d'organes, dont la méfiance grandit à chaque nouveau cas révélé. Et cela nuit à toute la profession médicale. Il est donc plus que jamais dans l'intérêt des médecins de combattre cette mise à mal de leur réputation.

La Süddeutsche Zeitung voit des raisons de se réjouir : quand il y a une vraie volonté de trouver la vérité, tout peut aller très vite. La direction scientifique du Centre hospitalier universitaire de Leipzig n'a découvert qu'à la mi-décembre que des abus avaient été commis dans l'établissement. Trois semaines plus tard, on sait déjà combien de manipulations ont eu lieu. Trois médecins ont été suspendus. Une telle offensive est plus que nécessaire. Le don d'organe n'existe que s'il y a une confiance absolue dans la bonne utilisation des organes.

Des établissements de Ratisbonne (Regensburg), Göttingen et Munich ont été impliqués ces derniers mois dans ce scandale

Des établissements de Ratisbonne (Regensburg), Göttingen et Munich ont été impliqués ces derniers mois dans ce scandale

Quant à savoir si ces médecins ont manipulé les dossiers pour de l'argent, beaucoup de gens le pensent, constate le quotidien, mais il est plus probable qu'ils ont voulu, en fait, doper le prestige de leur clinique en augmentant le nombre de transplantations réalisées.

Pour die tageszeitung enfin, il ne faut pas conclure de tout cela que les spécialistes de la transplantation sont plus cyniques ou plus corrompus que d'autres médecins. Mais compte tenu du nombre limité de ces spécialistes, il est d'autant plus facile de constater là de quoi la médecine souffre actuellement. Elle est en train de désapprendre ce pour quoi elle a été créée : soigner, soulager, réconforter.

Allemagne Magazine

Archives

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !