1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

ACTUALITÉS

Akufo-Addo: "Je veux être le président de tous les Ghanéens"

L'opposant historique, qui se présentait pour la troisième fois de sa carrière, a remporté l'élection présidentielle de vendredi en obtenant 53,8% des voix, contre 44,4% au président sortant, John Dramani Mahama.

La troisième fois a été la bonne. Après avoir échoué en 2008 puis en 2012, Nana Akufo-Addo a fini par remporter l'élection présidentielle au Ghana. Né à Kyebi, une ville de l'est du pays, il y a 72 ans, cet avocat de profession n'est autre que le fils d'Edward Akufo-Addo, lui-même président à la fin des années 1960, et qui fait partie des "Big Six" (les Grands Six), c'est-à dire les pères de l'indépendance et de la nation ghanéenne.

Défait deux fois de justesse

Avocat spécialisé dans les droits de l'Homme, Nana Akufo-Addo a exercé en France et en Angleterre, avant de revenir au Ghana. Mais ce n'est qu'à partir de 1992, lorsque le pays a fini par retrouver la démocratie après des décennies de régimes militaires, qu'il s'engagera au sein du Nouveau Parti patriotique (New Patriotic Party, NPP). En 2008 et 2012, il s'inclinera à chaque fois de justesse face au candidat du Congrès National Démocratique (National Democratic Congress, NDC). Il y a quatre ans, il avait même contesté la victoire de son adversaire devant la Cour Suprême du Ghana. Finalement, la Cour Suprême donnera raison à John Dramani Mahama. Le président sortant qu'il a fini par battre cette année.

"Je ne vous décevrai pas"

Aujourd'hui, Nana Akufo-Addo savoure. "Je ne vous décevrai pas. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour répondre à vos espoirs et à vos attentes", a-t-il déclaré dans la nuit de vendredi à samedi à des milliers de supporters rassemblés devant sa résidence d'Accra. "Je ferai de mon mieux pour servir vos intérêts et remettre le pays sur le chemin du progrès et de la prospérité." Il faut dire que l'économie du pays est en berne depuis quelques années. Nana Akufo-Addo, qui se veut libéral, a promis de relancer la croissance et de créer de l'emploi à travers sa politique de développement industriel. Et si 53,8% des 10,7 millions d'électeurs qui se sont rendus aux urnes lui ont donné leurs voix, Nana Akufo-Addo, lui, veut être "le président du Ghana et le président de tous les Ghanéens."