1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Arbre à palabre

Agriculture : l'Afrique peut-elle vraiment nourrir le monde ?

Akinwumi Adesina, le président de la Banque Africaine de Développement (BAD) en est convaincu. Et il souhaite que les jeunes Africains se mettent à la terre. Mais combien de ces jeunes sont prêts à saisir la houe au lieu d'enfiler chemises et costumes ?

Écouter l'audio 25:15

Avec 65% des terres arables non exploitées dans le monde, l'Afrique a de quoi se nourrir et de quoi nourrir le monde. Parmi les plus optimistes, Akinwumi Adesina. Alors qu'il venait d'obtenir le Prix mondial de l'alimentation, une récompense dotée de 250 mille dollars, le président de la Banque Africaine de Développement (BAD) a annoncé qu'il voulait mettre cet argent au profit des jeunes agriculteurs du continent.

La houe plutôt que le costume ?

Les jeunes acceptent-ils de saisir la houe plutôt que d'enfiler costumes et cravates? Question au menu de cette émission qui nous permet d'évoquer les problèmes auxquels est confrontée l'agriculture en Afrique. Au téléphone pour débattre avec Fréjus Quenum :

- Issa Martin Bikienga, Ingénieur agro-économiste, ancien ministre burkinabé de l'agriculture et ancien Secrétaire Exécutif adjoint du Comité permanent inter-Etat pour la lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS)
- Djeralar Miankeol, Ingénieur Agronome, Défenseur des Droits humains et responsable de l’Association Ngaoubourandi (Arc en Ciel)
- et Olivier de Schutter, Co-président du panel international d'experts sur l'alimentation, ancien Rapporteur spécial de l'ONU pour le droit à l'alimentation