Afropresse, l′Afrique à travers la presse allemande. | Afro-presse (hebdomadaire) | DW | 16.10.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afro-presse (hebdomadaire)

Afropresse, l'Afrique à travers la presse allemande.

Le 16 octobre a été la journée mondiale de l'alimentation. La FAO a publié à cette occasion un rapport sur la faim dans le monde. Et c'est un sujet qui occupe cette semaine une large place dans la presse allemande.

default

Livraison du PAM à Maradi au Niger

Les photos de huit victimes, toutes éthiopiennes, s'étalent en première page de la Tageszeitung. Celle de cet homme par exemple, Erago Somano, 44 ans, 40 kilos, et atteint de tuberculose. Au-dessus de ces photos, un titre : 140 milliards pour les banquiers. Il s'agit des 140 milliards de dollars versés cette année sous forme de salaires, primes et bonus au personnel des 23 plus grandes banques américaines. C'est ce que le journal appelle la "faim des banquiers", alors que selon le rapport de la FAO, ce sont aujourd'hui un milliard d'êtres humains, soit une personne sur six, qui souffrent de la faim. La situation, note la Tageszeitung est particulièrement grave dans la Corne de l'Afrique, notamment en Ethiopie précisément. où 14 millions de personnes ont besoin d'une aide alimentaire. Et selon l'indice de la faim dans le monde, publié par l'Agro-action allemande, sur les dix pays qui de 1990 à 2009 ont connu le plus fort accroissement de l'indice de la faim, neuf sont africains: en tête la RDC, le Burundi et les Comores. La Süddeutsche Zeitung se fait elle aussi l'écho de cet indice de la faim, et notamment d'une critique émise par l'Agro-action allemande , à savoir que, lorsqu'on accroit la production alimentaire dans des pays en développement, cela est très souvent le fait d'entreprises étrangères qui par la suite exportent la quasi totalité de la production, ne laissant pratiquement rien pour le marché local. La Berliner Zeitung relève que, selon la FAO, la hausse des prix alimentaires n'est pas l'unique cause de l'accroissement de la faim dans le monde. Du fait de la montée du chômage dans les pays riches, les travailleurs émigrés ont envoyé cette année beaucoup moins d'argent chez eux qu'auparavant. Mais poursuit le journal, Jacques Diouf, le directeur général de la FAO, déplore aussi que beaucoup de pays industriels, malgré des déclarations d'intention d'une tout autre teneur, aient considérablement réduit leur aide au développement.

Entwicklungshilfe Afrika

Aide au développement au Nigéria

Mais l'utilité de cette aide est justement remise en question par un ancien diplomate allemand qui a passé de nombreuses années en Afrique comme ambassadeur. Et cela retient l'attention de la presse allemande.Cet ancien diplomate s'appelle Volker Seltz et il est l'auteur d'un livre intitulé "Comment aider vraiment l'Afrique". Sa conviction est claire, souligne la Frankfurter Allgemeine Zeitung: l'aide a un effet paralysant. L'argent ne fait que nuire à l'Afrique, il encourage la corruption et empêche l'épanouissement de l'économie africaine. Volker Seltz, note le journal, ne veut nullement passer pour un afro-pessimiste. L'Afrique le fascine, le véritable mal ce sont les élites politiques, les oligarques corrompus, assoiffés de pouvoir et incompétents, auxquels des gens bien intentionnés et des responsables politiques occidentaux, par crainte d'être accusés de racisme, jettent de l'argent en pâture sans veiller à un impact durable de ces abondantes injections financières. Volker Seltz fait aussi des propositions pour remédier à ce gaspillage, le journal en retient la suppression du ministère de la coopération, la promotion des femmes et des petits paysans ou encore la mise en place de missions de paix plus professionnelles.

Ruandischer Präsident Paul Kagame zu Verhaftung von Rose Kabuye

Paul Kagamé

L'aide occidentale à l'Afrique est aussi dénoncée dans la presse allemande par un Africain. En l'occurence le président rwandais. Paul Kagamé était début octobre à Berlin et il a accordé à un quotidien économique une interview qui a été publiée il y a quelques jours.C'est très précisément dans les colonnes du Handelsblatt qui demande par exemple à Paul Kagamé ce qu'il pense des mises en garde européennes contre une exploitation de l'Afrique par la Chine. Européens et Américains, répond Paul Kagamé, reprochent effectivement à la Chine de venir en Afrique sans poser beaucoup de questions sur les droits de l'homme et sans respecter l'environnement. C'est vrai aussi que les Européens posent plus de questions sur les droits de l'homme. Mais est-ce que cela a aidé au développement de l'Afrique? L'engagement européen et, depuis une date plus récente, des Américains n'ont pas fait progresser l'Afrique. Nos ressources ont été exploitées et ont servi à d'autres. Des firmes occidentales ont pollué l'Afrique sur une grande échelle. Les Chinois apportent avec eux ce dont l'Afrique a besoin: des investissements et de l'argent pour les gouvernements et les entreprises. Mais, demande le Handelsblatt, les contrats signés aujourd'hui par l'Afrique ne débouchent-ils pas sur un nouveau colonialisme? Réponse de Kagamé: comment cela, un nouveau colonialisme? L'ancien, celui des pays occidentaux, n'est pas du tout terminé. Tout au plus peut-on parler d'une colonisation supplémentaire. Mais je le dis clairement, souligne le président rwandais: il appartient aux Africains eux-mêmes de l'accepter, ou non. Nous devons définir plus clairement nos intérêts.

Roy Bennett Minister Simbabwe festgenommen 13.02.2009

Roy Bennett

Enfin la presse allemande tourne à nouveau ses regards vers le Zimbabwe. L'affaire Roy Bennett lui en donne l'occasion.

Roy Bennett, lit-on dans la Süddeutsche Zeitung, est un fermier blanc qui avait autrefois une plantation de café. Mais les noirs le disent eux-mêmes: quand on ferme les yeux et qu'on l'entend parler shona, on pourrait croire que c'est l'un des nôtres. Bennett, note le journal, fait partie du noyau du MDC. Il passe aujourd'hui pour l'un des hommes politiques les plus populaires du pays. Cela le rend dangereux pour les durs de l'ancien régime. Les faucons qui entourent Mugabe veulent sa perte et ils viennent de se rapprocher du but. Le parquet, toujours composé de fidèles de Mugabe, veut faire condamner Bennett par la cour de justice pour possession illégale d'armes et tentative de rébellion. Son procès doit commencer la semaine prochaine.

  • Date 16.10.2009
  • Auteur Marie-Ange Pioerron/Fréjus Quenum
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/K8j8
  • Date 16.10.2009
  • Auteur Marie-Ange Pioerron/Fréjus Quenum
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/K8j8
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !