1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afro-presse (hebdomadaire)

Afropresse, l’Afrique à travers la presse allemande

Tchad – Nigéria

Idriss Déby Itno

Idriss Déby Itno

La presse s’est fait évidemment l’écho de la flambée de violence au Tchad. L’attaque de la rébellion contre N’djamena le jeudi 13 avril fait écrire à la Süddeutsche Zeitung que le président Idriss Déby est un président assiégé. Certes l’ennemi a été repoussé, mais note le journal, si Déby peut défendre temporairement la capitale contre les raids rebelles, ses ennemis ne vont certainement pas lâcher l’éponge. Même le conseil de sécurité de l’ONU sonne l’alarme. Car le conflit n’est pas seulement un épisode dans un lointain drame du désert. Les enjeux, souligne notre confrère, ce sont le pétrole, les intérêts stratégiques de la France et le risque d’un incendie se propageant à l’ouest du Soudan. Le président, poursuit le journal, veut gagner l’élection pre´vue début mai, les rebelles aimeraient le renverser avant cette échéance. Depuis 1990 Déby dirige d’une poigne de fer un pays de 10 millions d’habitants. Il a toujours pu compter sur l’appui des Français qui utilisent le Tchad comme base militaire et ont stationné sur place 1 350 soldats. Mais, même si Paris continue de soutenir Idriss Deby, celui-ci n’est plus sûr de rester au pouvoir, la résistance s’amplifie contre lui, souligne la Süddeutsche Zeitung. Pour la Berliner Zeitung le conflit au Tchad s’inscrit parmi les conflits qui traduisent une réédition de la lutte entre puissances mondiales pour l’accès aux matières premières. L’attitude de plus en plus énergique de la Chine change la donne pour les compagnies pétrolières occidentales traditionnellement présentes sur le continent. Plus le pétrole africain prend de l’importance, plus les conflits se multiplient. Sous leur aspect de guerres tribales, ils ne sont que les facettes du grand combat pour les ressources. Le Tchad, poursuit le journal, produit 200 000 barrils par jour. Si la rébellion réussissait à renverser le régime, le pétrole ne coulerait bientôt plus vers l’Atlantique à destination des Etats-Unis, mais via le Darfour vers Port-Soudan, et de là vers la Chine. 85% du pétrole soudanais, produit principalement dans le sud, sont destinés à la Chine, note également le journal. Si en 2005 un terme a été mis à la guerre civile entre le Nord et le Sud, c’est pour pouvoir exploiter tranquillement le pétrole, faire des bénéfices et partager le butin.La Berliner Zeitung évoque aussi dans la foulée la montée des rébellions dans le delta du Niger, la région de production pétrolière au Nigéria.

Le delta du Niger, une région appauvrie et détruite, écrit la Tageszeitung qui consacre une pleine page à la lutte pour le pétrole nigérian. Qui parle de rebelles dans le delta du Niger, note le journal, pense avant tout à un groupe, le MEND, ou « Mouvement pour l’émancipation du delta du Niger ». Depuis qu’il s’est fait connaître il y a un an, il a tué des dizaines de policiers et de militaires. L’anarchie et la corruption prospèrent dans la région, constate le journal. Les milices, mais aussi une grande partie de la population, s’éloignent de plus en plus de la société nigérianne. Les milices ont créé dans la jungle des camps qui échappent au contrôle de l’Etat. Le gouvernement n’est pas en mesure de créer un climat de confiance. Les programmes de développement ont jusqu’à présent échoué. L’Etat privilégie la solution militaire. Mais sur ce terrain de marécages et de mangroves l’armée est dépassée. Même des officiers de haut rang admettent que le conflit ne peut être réglé par les armes.

Enfin le même quotidien, la Tageszeitung, ne voit toujours rien venir en République démocratique du Congo. Entendez par là que les élections, dites historiques, n’auront pas lieu en juin, mais au plus tôt en juillet, écrit le journal, ou peut-être même en septembre. Le même flou entoure donc la date de la mission de l’armée allemande à Kinshasa, pour sécuriser les élections. Une chose semble en revanche certaine, pense le journal : les choses sérieuses ne commenceront qu’après la coupe du monde de football.

  • Date 21.04.2006
  • Auteur Marie-Ange Pioerron
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C75C
  • Date 21.04.2006
  • Auteur Marie-Ange Pioerron
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C75C
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !