1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afro-presse (hebdomadaire)

Afropresse, l’Afrique à travers la presse allemande

RDCongo – G8/Afrique

Soldats allemands en partance pour la RDC

Soldats allemands en partance pour la RDC

A une semaine maintenant des élections présidentielle et législatives, la République démocratique du Congo retient plus que jamais l’intérêt des journaux.

Toujours beaucoup d’articles, de reportages surtout, à propos de ces élections tant espérées, mais tant redoutées aussi, par la population congolaise. La Süddeutsche Zeitung explique pourquoi il est si important, pour les habitants de ce pays dévasté par la guerre, de pouvoir voter maintenant pour la démocratie. L’Etat congolais, écrit ce confrère, a tout laissé dépérir : les routes, l’éducation, la santé, les mœurs. Mais sous la pression internationale il organisera des élections le 30 juillet, et pour cela il a fait enrôler les électeurs. Chaque électeur inscrit a reçu une petite carte en plastique. Ce qui est déjà un miracle, dans la mesure où elle comporte non seulement les données personnelles habituelles mais aussi une photo d’identité. Celle de son propre visage, que la majorité des Congolais n’ont encore jamais vu en photo. Peut-être n’était-ce pas tant la perspective de pouvoir voter, poursuit le journal. Peut-être a-t-on supporté les longues files d’attente et les bousculades dans les centres d’enregistrement parce que la prestation d’un service public est quelque chose d’inouï, et parce que l’occasion était fournie, dans un Etat pratiquement disloqué, de garantir son identité. La grande inconnue, bien sûr, concerne l’après 30 juillet. Et donc aussi le comportement de la mission militaire européenne. A Kinshasa, note la Frankfurter Rundschau, il y a en gros autant d’avis que d’habitants sur le mandat de l’Eufor, soit entre 6 et 8 millions. La valeur de cette force européenne se révélera au plus tard lorsqu’il faudra convaincre un ancien rebelle comme Jean-Pierre Bemba, ou le président Kabila, d’accepter une défaite. Dans les colonnes de la Süddeutsche Zeitung, le patron du syndicat de l’armée allemande persiste et signe. Bernhard Gertz, qui était opposé dès le début à l’envoi de soldats allemands au Congo, insiste sur un problème majeur, à ses yeux. Les Congolais, dit-il, ont toujours été d’avis que les Français étaient du côté de Kabila. Nous, nous disons : nous sommes neutres. Mais les soldats me rapportent que les Français voient les choses d’un autre œil. Il est donc difficile pour nous de faire passer notre message de neutralité de façon crédible.

La presse allemande dresse aussi un bilan cette semaine du sommet du G8 à Saint-Petersbourg en Russie. Et c’est pour constater que les pays en développement, en particulier l’Afrique, sont restés sur le bord de la route.

La Frankfurter Allgemeine Zeitung rappelle qu’à son sommet de l’année dernière, en Ecosse, le G8 avait promis entre autres de doubler l’aide au développement d’ici à 2010. Cela représentait un accroissement annuel de 50 milliards de dollars, dont la moitié pour l’Afrique. A Saint-Petersbourg, le bilan dressé par les gouvernements du G-8 fait état de progrès substantiels. L’Allemagne par exemple s’enorgueillit d’avoir dépensé 300 millions d’euros pour la lutte contre le sida, le paludisme et la tuberculose. Mais, poursuit le journal, des organisations comme Oxfam ou Action Aid, voient les choses différemment. Si elles applaudissent à l’annulation de la dette de 19 pays, elles portent un jugement infiniment plus critique sur l’aide au développement. Selon elles l’accroissement de l’aide affiché pour 2005 est dû à 85% au fait que les pays donateurs ont inscrit au compte de leur aide au développement les remises de dettes pour l’Irak et le Nigéria. Déduction faite de l’annulation de la dette et de l’aide d’urgence pour les victimes du tsunami en Asie, l’aide internationale au développement n’a augmenté que de 7% en 2004 et 2005 – beaucoup trop peu pour atteindre l’objectif des 50 milliards de plus par an. Enfin, toujours au chapitre de la pauvreté en Afrique, sachez encore que l’hebdomadaire Die Zeit consacre cette semaine un long dossier aux milliers d’Africains qui cet été tentent d’atteindre les îles Canaries dans des embarcations de fortune.

  • Date 21.07.2006
  • Auteur Marie-Ange Pioerron
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C74z
  • Date 21.07.2006
  • Auteur Marie-Ange Pioerron
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C74z
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !