Afrique-Europe: des sujets qui fâchent | Afrique | DW | 29.11.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Afrique-Europe: des sujets qui fâchent

Ouverture à Tripoli en Libye du 3eme sommet Afrique- Union européenne. Près de 80 chefs d’Etat ou de gouvernement prennent part à ce sommet. Au menu des négociations : l'économie, la paix, la sécurité et l'immigration.

default

Sommet UE-Afrique à Lisbonne en 2007

Pendant deux jours, les participants vont discuter notamment de développement économique, de paix et sécurité, mais aussi de flux migratoires. A cela, il faut ajouter les changements climatiques. Sur ce sujet, les choses coincent déjà: les ministres africains présents à une réunion préparatoire pour ce sommet ont refusé hier d'adopter le projet de déclaration commune Afrique-UE sur le changement climatique, estimant que ce projet reflète la position de l'UE plutôt que celle des pays africains. Cette déclaration commune si elle était adoptée, devrait être présentée à la conférence de Cancun sur le changement climatique.

L'économie, pomme de discorde

Les pays ACP (Afrique-Caraïbes-Pacifique) comme on les appelle, souhaitent que les Européens soient plus à l’écoute de leurs préoccupations si l’on doit aboutir à des conclusions mutuellement avantageuses pour les deux parties. Lancées en 2002, les négociations sur les Accords de partenariat économique (APE) piétinent car les pays africains craignent que l'ouverture des marchés ne fragilise leurs économies. Ces accords, censés remplacer le régime commercial préférentiel accordé par l'UE aux pays ACP, prévoient l'ouverture progressive des marchés ACP aux produits européens. Mais de nombreux pays les ont rejetés. Et la question devrait être au menu de ce sommet de Tripoli

Flüchtlinge in Tripolis

Réfugiés en Libye

Sur la question de l’immigration, la Libye pourrait solliciter une aide financière accrue de l’Europe. Le dirigeant libyen Mouammar Khadafi réclame aux Européens cinq milliards d'euros pour juguler les flux migratoires mais n'a obtenu qu'en partie gain de cause: 50 millions sur deux ans pour un programme de lutte contre l’immigration clandestine.La Libye abrite à elle seule près de deux millions de clandestions qui aspirent à rejoindre l'Europe.

Ce troisième sommet UE-Afrique, vise donc à une dimension "nouvelle et plus ambitieuse" dans la coopération entre les deux continents, selon la Commission européenne.

Auteur: Georges-Ibrahim Tounkara
Edition: Marie-Ange Pioerron

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !