Afrique 7 jours (04 mars 2018) | Tous les contenus | DW | 02.03.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique 7 Jours

Afrique 7 jours (04 mars 2018)

Écouter l'audio 30:25
Now live
30:25 min

Cette semaine, les journalistes allemands  ont commentés les problèmes fonciers en Afrique du sud et la fièvre de Lassa qui sévit au Nigeria. Vingt-quatre ans après la fin de l'apartheid, les Blancs détiennent encore 73% des terres agricoles. Les députés veulent maintenant "créer la justice", et le nouveau président soutient la proposition.

C'est l'une des plaies de la société sud-africaine, mais maintenant elle est difficile à tenir. En effet, la fin de l'apartheid en 1994, a permis l’instauration de la liberté politique et de l'égalité, mais en réalité, l'inégalité économique elle, demeure toujours.

Et pour la Süddeutsche Zeitung, aucune autre question n’est aussi explosive que celle-là. Selon une étude récente encore 73% des terres agricoles du pays appartiennent toujours à des Blancs; pas beaucoup moins qu'en 1994, en ce moment, il était de 85 pour cent.

Pour le quotidien bavarois, c’est un héritage de la loi fondamentale au temps de l’apartheid. Un texte qui avait instauré dès 1913 les bases de la domination de la minorité blanche, d’après le journal, qui rappelle que cette loi ne réservait que 7% des terres aux Noirs (comme zones d’habitation et agricole).

Autre de préoccupation, c’est les cas de la fièvre de Lassa en nette augmentation au Nigeria.

Selon les autorités sanitaires nigérianes, 317 personnes ont déjà été testées positives dans 18 Etats du pays et 72 décès ont été enregistrés.

Mais pour la Frankfurter Allgemeine Zeitung, on peut supposer que le nombre de cas non déclarés est beaucoup plus élevé, puisqu’il n’est pas possible de diagnostiquer la maladie dans toutes les régions du pays et de l’Afrique de l’ouest.

"Le système de santé nigérian est à la limite" d’après la FAZ qui cite directeur de la virologie à l'Institut de médecine tropicale Bernhard Nocht.

L’invité de la rubrique Blogosphère est le journaliste Cheik Fita, responsable du site internet, cheickfitanews. Il se dit très inquiet par la tournure que prennent les évènements dans son pays, la RDC, notamment, les répressions des manifestations.

Pour écouter l’intégralité du magazine, vous pouvez cliquer sur la photo ci-dessus.