1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Affaire Chebeya : John Numbi ne comparaîtra pas

Le général John Numbi, soupçonné d'être le commanditaire de l'assassinat de Floribert Chebeya, défenseur des droits de l'Homme, et de son chauffeur Fidèle Bazana ne comparaîtra pas devant la justice.

Floribert Chebeya

Floribert Chebeya

La décision a été prise mardi 23 octobre 2012 par la Haute Cour militaire. Certains lient cette décision de la justice congolaise aux remontrances du président français, François Hollande, concernant le non respect des droits humains dans le pays.

François Hollande

François Hollande

Le 13 octobre dernier, lors du sommet de la Francophonie à Kinshasa, François Hollande avait effectivement émis le vœu de voir les auteurs présumés de l'assassinat de Chebeya et de Bazana traduits devant la justice.

Est-ce cela qui a braqué le Congo et influencé la décision de la justice ? Dolly Ibefo, directeur exécutif de l'ONG "la Voix des sans-voix", que dirigeait Floribert Chebeya, donne des explications :

« Non. Un peu avant même au premier degré à la cour militaire, la justice avait refusé d'inculper John Numbi malgré tous les éléments qu'il avait. Par exemple, l'assassin qui avait fui était en contact avec John Numbi. »

« Rien à attendre de ce procès »

Pour Me Jean Mukendi Wamoulouba, Coordonateur du collectif de défense des parties civiles Chebeya et Bazana, l'assassinat de ces deux hommes va au delà de la question politique :

Floribert Chebeya a été retrouvé mort le 2 juin 2010, les poignets portant des marques de menottes

Floribert Chebeya a été retrouvé mort le 2 juin 2010, les poignets portant des marques de menottes

« Le double assassinat de Chebeya et Bazana est un problème majeur de violations des droits de l'Homme et par conséquent il n'y a pas que François Hollande mais tous les défenseurs des droits de l'Homme insistent pour que justice soit faite et visiblement il y a beaucoup d'embuches pour la découverte de cette vérité. »

Maintenant que la justice congolaise a annoncé que l'ancien chef de la police congolaise, John Numbi, ne comparaîtra pas, que va faire la partie civile ?

« Nous venons d'épuiser toute la procédure interne parce qu'on ne va rien attendre de ce procès donc nous nous disons que nous allons contacter maintenant les institutions judiciaires internationales », affirme Dolly Ibefo.

L'avocat de l'État congolais qui défend John Numbi s'est refusé à tout commentaire.

Archives

Droits et libertés (Magazine)

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !