1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Affaire al-Masri: l'importance de la symbolique

La presse revient sur la reprise de l’affaire al-Masri : hier, le Parquet de Munich a délivré 13 mandats d’arrêts contre des agents présumés de la CIA, pour leur implication dans l’enlèvement, en 2003, du citoyen allemand d’origine libanaise. Ce matin, les journaux allemands relèvent surtout la valeur symbolique de cette décision.

La délivrance des mandats d'arrêt par le Parquet de Munich montre que la justice croit en l'histoire de Khaled al-Masri.

La délivrance des mandats d'arrêt par le Parquet de Munich montre que la justice croit en l'histoire de Khaled al-Masri.

L’action est courageuse même si sans doute vouée à l’échec, estime le General-Anzeiger de Bonn. Enfin, on a l’occasion de signifier au gouvernement américain, dans le cadre d’une procédure judiciaire, que même en ces temps de lutte contre le terrorisme, la fin ne justifie pas tous les moyens. Néanmoins, regrette le journal, il est évident que les collaborateurs de la CIA sommés de s’asseoir sur le banc des accusés, ici en Allemagne, n’auront jamais à le faire, car jamais les Etats-Unis ne livreront leurs propres agents.

La justice allemande a rempli son devoir, écrit la tageszeitung. Mais le gouvernement en fera-t-il autant ? On verra bien assez tôt à quel point les autorités allemandes prennent au sérieux l’état de droit, et si effectivement elles adressent aux Etats-Unis une demande d’extradition. Même si celle-ci n’a aucune chance d’aboutir, elle aurait au moins l’avantage de renforcer l’idée que la lutte contre le terrorisme suit des principes constitutionnels.

Pour la Süddeutsche Zeitung également, Berlin doit faire pression sur les Etats-Unis pour obtenir l’extradition des suspects ou du moins pour qu’ils comparaissent devant un tribunal américain. Mais cela demande sans doute trop de courage. En Italie, la justice avait délivré il y a un an et demi un grand nombre de mandats d’arrêt. Mais depuis, deux gouvernements successifs ont hésité et hésitent encore à soutenir le travail des juges.

Jusqu’où, se demande la Allgemeine Zeitung de Mayence, peut aller la solidarité entre les démocraties dans le cadre de la lutte contre le terrorisme ? Une question qui se pose aussi bien dans le cas de Khaled al-Masri que dans celui de Murat Kurnaz. Tous deux sont tombés dans le collimateur d’enquêteurs américains, tous deux ont été victimes des erreurs de la CIA. Tous deux enfin, réclament désormais que justice soit faite.

On termine par la Frankfurter Rundschau, qui rappelle que dans le cas précis d’al-Masri, la CIA a reconnu s’être trompée de cible. L’attitude actuelle du gouvernement allemand, qui met en avant l’indépendance de la justice et qui vient de réaffirmer peureusement son souci de collaboration avec les services secrets, est tout à fait inappropriée. Pour la santé de la justice européenne, conclut le journal, Il est capital de faire la lumière sur de telles affaires. Particulièrement en ces temps de présidence allemande de l’Union européenne.

  • Date 01.02.2007
  • Auteur Anne Le Touzé
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2hj
  • Date 01.02.2007
  • Auteur Anne Le Touzé
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2hj
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !