Adoption? Attention danger! | International | DW | 01.02.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Adoption? Attention danger!

Dix citoyens américains ont été arrêtés, alors qu’ils tentaient de quitter Haïti pour la République dominicaine, à bord d’un bus avec une trentaine d’enfants haïtiens sans papiers en règle pour l'adoption.

default

Plusieurs centaines de milliers d'enfants sont devenus orphelins suite au séisme.

Cinq hommes et cinq femmes ont été interpellés au poste-frontière de Malpasse et placés en détention provisoire. Ils prétendent être des missionnaires d’une église baptiste qui voulaient ouvrir un orphelinat, pas des voleurs d’enfants. Clint Henry, le porte-parole de leur communauté :

« Nous pensions avoir réglé toutes les formalités, avoir eu toutes les autorisations. Mais il manquait certains papiers, apparemment. Nous regrettons d’être soupçonnés de mener des activités illégales. »

Nach Erdbeben in Haiti Ankunft adoptierter Waisenkinder

A l'instar d'autres pays occidentaux, l'Allemagne et les Pays-Bas ont décidé d'accélerer les procédures d'adoption en cours.

De son côté, le ministre haïtien des Affaires sociales, Yves Cristalin, prétend que le groupe d’Américains n’avait « aucune autorisation » et qu’il n’avait donc pas le droit de faire sortir des enfants du pays. Depuis, les enfants ont été placés dans une structure d’accueil de Villages d’Enfants SOS, une association dirigée par Georg Willeit:

« Tous ces enfants étaient désespérés, ils avaient faim et soif. Parmi eux, il y avait même des bébés déshydratés. L’un d’entre eux, âgé de deux ou trois mois, a dû être conduit à l’hôpital par la Croix Rouge, c’était un cas d’urgence. »

Les associations d’aide aux enfants présentes sur le terrain essaient au contraire d’enregistrer tous les enfants seuls, dans l’espoir de retrouver certains de leurs proches. Pour elles, il est hors de question de ramasser des enfants dans les rues de façon arbitraire (voir interview ci-dessous).Caroline Bakker, responsable de l’UNICEF dans les Caraïbes, explique que l’aide aux sinistrés ne s’improvise pas :

« C’est seulement quand nous avons fait le tour des autres possibilités que nous cherchons des solutions alternatives pour les enfants, comme l’adoption, dans le pays ou à l’international, qui n’est que l’une des alternatives possibles. »

Haiti Erdbeben Opfer Flash-Galerie

Les associations humanitaires mettent en garde contre la précipitation.

Cet épisode, non encore élucidé, met le doigt sur le problème global des profiteurs de catastrophes. Haïti ne fait pas exception à la règle la détresse de la population après le séisme est une aubaine pour les trafiquants de toutes sortes qui n’hésitent pas à faire rimer « misère » avec « bonnes affaires ».

Auteur: Sandrine Blanchard
Edition: Audrey Parmentier

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !