1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Adieu Marcel Reich-Ranicki !

Les journaux allemands reviennent aujourd'hui sur la disparition du célèbre critique littéraire allemand Marcel Reich-Ranicki, décédé à 93 ans d'un cancer de la prostate.

Marcel Reich-Ranicki

Marcel Reich-Ranicki

Son visage est en une de la plupart des journaux ce matin, Marcel Reich-Ranicki, le plus grand critique littéraire allemand, est décédé à Frankfort à l'âge de 93 ans. La Frankfurter Allegemeine Zeitung consacre plusieurs pages à ce grand homme qui a, durant 15 ans, dirigé les pages littérature du quotidien.

Ces collègues qui l'ont bien connu, décrivent un homme, cultivé, passionné, au caractère bien trempé, devenu aujourd'hui une légende. Sa mort marque aussi la fin d'une époque, l'époque du "Quartet Littéraire", une émission télévisée populaire qu'il a animée durant 13 ans.

Angela Merkel : Cet homme passionné et brillant va me manquer

Angela Merkel : "Cet homme passionné et brillant va me manquer"

Marcel Reich Ranicki, juif, né à Berlin en 1920 est expulsé en 1938 vers la Pologne, il connait l'enfer du ghetto de Varsovie, échappe à la déportation contrairement à ses parents et à son frère qui n'ont pas survécu aux camps de la mort. Pour die Welt, qu'un survivant de l'holocauste soit devenu le plus grand critique littéraire du XXème siècle, c'est la plus belle réussite pour l'Allemagne de l'après-guerre.

La Süddeutsche Zeitung, salue la mémoire d'une des voix les plus influentes des belles lettres allemandes. Plus qu'un critique littéraire, Marcel Reich Ranicki était une institution en Allemagne.

A 3 jours des élections législatives allemandes, Die Welt, analyse avec pessimisme la situation économique de l'Allemagne. Certes, les perspectives sont bonnes pour les mois à venir, le taux d'emploi devrait atteindre un niveau record et générer d'importantes recettes fiscales. Mais seules l'innovation et la productivité permettront à l'Allemagne de rester compétitive. Le pays a besoin de sa force économique pour répondre aux défis de l'avenir : la transition énergétique, la crise de l'euro et le déficit démographique.

La Suddeutsche Zeitung, ne croit pas que ces législatives changeront grand-chose. Après les élections les hommes politiques vont se presser au portillon pour obtenir des postes. Au mieux, le scrutin donnera un nouvel élan aux réformes.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !