1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Accord entre le Soudan et le Soudan du Sud

Les présidents du Soudan Omar el-Béchir et du Soudan du Sud Salva Kiir ont signé un accord qui prévoit notamment une zone démilitarisée à la frontière entre les deux pays. Accord qui intervient après des mois de tension.

Cet accord obtenu mercredi (26.09.2012) et signé ce jeudi à Addis Abeba, en Ethiopie, est assurément une grande avancée dans les discussions qui ont lieu depuis dimanche à Addis Abeba, la capitale éthiopienne.

Une zone tampon pour garantir la paix

Les délégations des deux pays sont en effet parvenues à se mettre d'accord sur la création d'une zone tampon démilitarisée le long de la frontière qui leur est commune.

Abiyei a été le théâtre d'affrontements entre le nord et le sud au printemps dernier

La région frontalière d'Abiyei a été le théâtre d'affrontements entre le nord et le sud au printemps dernier

Cette zone démilitarisée vise surtout à éviter toute reprise des affrontements frontaliers entre les deux voisins. Elle permettra également de contrôler les mouvements des groupes rebelles de part et d'autres de la frontière entre le Soudan et le Soudan du Sud. Karl Wohlmuth est spécialiste du Soudan à l'université de Brême en Allemagne. Cet accord, dit-il, n'est qu'un premier pas :

« Il est pour le moment question de problèmes liés à la démarcation de la frontière entre les deux pays. Mais il ya aussi les régions disputées par les deux camps. Il ya tout un paquet de problèmes à résoudre. Et même s'il y a un accord aujourd'hui, il faudra certainement plusieurs années avant que toutes les questions soit résolues. »

Reprise des exportations pétrolières

Autre avancée dans les discussions entre le Soudan et le Soudan du Sud, l'accord sur la reprise des exportations pétrolières. Depuis des mois, le pétrole ne coule plus dans les robinets soudanais en raison d'un désaccord sur les tarifs de transit exigés par Khartoum. Mécontent des exigences du nord, le Sud a dû fermer ses puits, une situation aux conséquences énormes sur les économies des deux pays.

Les discussions à Addis Abeba entre délégations des deux pays ont partiellement porté leurs fruits

Les discussions à Addis Abeba entre délégations des deux pays ont partiellement porté leurs fruits

Pour Karl Wohlmuth, une solution politique au conflit entre les deux Soudans devrait être impérativement accompagnée d'un programme de développement économique :

« Il y aura une paix durable seulement s' il y a un programme global de développement pour cinq régions frontalières au nord et au sud. Tous les autres efforts en faveur de la paix ne porteront leurs fruits que si l'on prend en compte les attentes des territoires frontaliers. »

Pas d'accord sur Abiyei

Et l'un de ces territoires frontaliers est la région d'Abyei, une région riche en pétrole que se disputent Khartoum et Juba. Faute d'accord sur le statut d'Abyei, les délégations des deux pays ont promis de se retrouver prochainement pour de nouvelles discussions. En attendant, Omar el Béchir et Salva kiir peuvent déjà commencer à fumer le calumet de la paix.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !