1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Accord entre le président ukrainien Ioutchtchenko et son ancien rival Ianoukovitch…

Les deux hommes ont signé hier jeudi une déclaration de principes présentant les objectifs d'un nouveau gouvernement de coalition.

Viktor Ianoukovitch

Viktor Ianoukovitch

- Afin de mettre fin à quatre mois de crise politique, Viktor Iouchtchenko, qui avait chassé Viktor Ianoukovitch du pouvoir lors de la « Révolution orange » de décembre 2004, a proposé la nomination de son adversaire de toujours au poste de Premier ministre …

" Il est amer de voir le fraudeur électoral de 2004 réhabilité en tant que Premier ministre de l’Ukraine, estime le quotidien FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG. Mais après 4 mois de crise politique et de stagnation, l’heure n’est plus au romantisme révolutionnaire ou à l’hygiène démocratique. L’enjeu est autrement important pour ce grand pays d’Europe de l’Est. Les relations établies par le président Ioutchenko avec son ancien rival Ianoukovitch – une sorte de grande coalition- sont probablement la seule solution pour sortir l’Ukraine de sa paralysie… "

La « TAZ « de Berlin arrive aussi à une conclusion plutôt positive de l’évolution politique en Ukraine…

" De nombreux Ukrainiens ressentiront la dernière décision de leur président comme un horrible scénario. Pourtant, il existe un certain nombre de raisons de ne pas voir tout en noir pour l’avenir du pays au lieu de tout en orange. (...) La liberté de la presse est ainsi pour les Ukrainiens un important acquis qui ne va pas de soi si l’on compare la situation à celle des autres anciennes républiques soviétiques. La même chose vaut pour les négociations de coalition – un phénomène, inconnu jusqu’ici par exemple en Russie ou en Biélorussie …"

L’éditorialiste du TAGESSPIEGEL, également de Berlin, estime que :

" C’est une amère ironie du destin que ce soit justement Ianukovitch qui soit appelé à poursuivre la voie de la révolution. (...) Mais il sera obligé de respecter les objectifs de la révolution dans ses principes fondamentaux, il s’y est engagé, il y est obligé. Et au cours de la campagne électorale, il a montré qu’il sait s’imposer, contrairement à Iouchtchenko, l’indécis..."

Selon le NORDKURIER de Neubrandenburg dans l’est de l’Allemagne: " Les deux, Iouchtchenko en tant que président et Ianoukovitch en tant que nouveau chef de gouvernement ne sont pas les garants d’une politique homogène, un exemple parmi d'autres: la question controversée de l’adhésion à l’OTAN. Mais séparés l’un de l’autre, ils continueraient à se bloquer mutuellement. En essayant maintenant d’établir une espèce de coexistence pacifique à la tête de l’Etat, ils donnent à Kiev la chance de surmonter la paralysie de la société et de la politique de réformes… "

Le MAIN-ECHO d’ Aschaffenburg, lui est d’un autre avis:

"Naturellement, les politiciens ukrainiens parlent maintenant des contraintes de la démocratie. Naturellement, la politique à Kiev, comme ailleurs, n’est pas toujours une affaire propre. Cependant, force est de constater que les espoirs d’innombrables personnes en Ukraine comme à l’étranger ontrarement été si radicalement bafoués..."

  • Date 04.08.2006
  • Auteur Ph.Pognan
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C6ys
  • Date 04.08.2006
  • Auteur Ph.Pognan
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C6ys
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !