1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Accord de principe entre la Deutsche Bahn et le GDL

A la Une des journaux allemands aujourd'hui: l'accord tarifaire imminent pour les conducteurs de train et la polémique au sein de la grande coalition sur la délinquance juvénile.

default

Wolfgang Tiefensee exhibe une esquisse du projet d'accord, paraphé par les deux parties

"La Deutsche Bahn, paye aux conducteurs de train 11 % de salaire en plus", titre la Süddeutsche Zeitung. La société allemande des chemins de fer et le syndicat GDL des conducteurs veulent en outre réduire le temps de travail hebdomadaire à 40 heures, ajoute le journal spécifiant qu'un accord définitif est prévu pour cette semaine. "Le conflit est-il vraiment réglé après 11 mois de confrontation sans précédent?", s'interroge faussement le quotidien. Beaucoup de détails à préciser et un compromis en dessous des espérances des deux côtés laisse augurer, pas seulement pour les pessimistes, d'une possible escalade d'ici au 31 janvier, date butoir de la nouvelle convention.

En effet si l'on en croît la Frankfurter allgemeine Zeitung les 11 % d'augmentation de salaire obtenus par la GDL avec la médiation du ministre des transports, Wolfgang Tiefensee, ne satisfait pas la direction de la Deutsche Bahn. Et pour cause! D'aucun dans ses rangs estiment que la limite financière supportable est dépassée. 800 euros de prime exceptionnelle pour une période de 8 mois, jusqu'au premier mars qui marquera une première augmentation salariale de 8 %, suivi d'une seconde de 3 % au premier septembre 2009: la paix sur les rails à son prix!

Car comme le rappelle le quotidien Die Welt en première page: "les grèves sont exclues à 99 pourcents." Mais plus que le risque de voir la situation s'enflammer avant la signature, c'est le précédent créé par cet accord qui suscite l'inquiétude du journal: La Deutsche Bahn, en concédant au GDL, une convention spécifique s'expose à beaucoup de problème. Les autres syndicats, écrit Die Welt, n'ont plus qu'à se demander quand la prochaine corporation quittera le front de la lutte ouvrière pour revendiquer ses propres avantages sociaux.

Changement de sujet avec la

Angela Merkel und Roland Koch bei einer Wahlkampfveranstalltung in Wetzlar Hessen

Angela Merkel et Roland Koch lors d'un meeting à Wetzlar ce week-end

Tageszeitung de Berlin, dont la Une évoque les dissensions au sein du gouvernement de coalition. "Alliance percutante". Ainsi du titre que le journal de gauche illustre par la photo d'une main dans un gant de Boxe rouge. Allusion est faite à la campagne électorale que mène le ministre président CDU de l'Etat-région de la Hesse, Roland Koch, sur le thème de la criminalité juvénile, notamment celle des jeunes issus de l'immigration. Sa dernière proposition est d'incarcérer aussi des enfants de moins de 14 ans. Or le SPD s'insurge de voir la chancelière Angela Merkel soutenir son collègue de parti. Une pluie de critique s'ensuit que cite le quotidien: "Ce n'est pas digne d'une chancelière" disent les uns, pour d'autres "elle manque de caractère" et son sommet de l'intégration, à l'avenir, elle peut s'en gominer les cheveux! Angela Merkel se dit choquée de telles expressions.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !